Math Art Série 001

Math Art – lovisolo – Excel à l’écoute : L’attente à la gare Math Art 001 : Une mathématique hédonistique. A propos d’un professeur de mathématique. Je ne remercierai jamais assez ce professeur de mathématique que j’ai fréquenté lors de ma troisième année du collège de la Crau dans le département du Var… La blouse éternellement grise et triste recouvrant un genou contenu dans un pantalon douteux, les cheveux gras empreints, tel un graphique huileux, de la trace du peigne à larges dents et, dessous, deux petits yeux sournois souvent escamotés par de vilaines lunettes aux branches crasseuses, jaunies et plusieurs… Suite – Continue reading

Beach Art au Mourillon – Souleaugraphie

beach art à l’écoute : Argonautes II  Beach art  – Silence j’installe ! … Pas la peine de voyager au bout du monde pour prendre des vacances. Quand on est compositeur il suffit de plonger dans le monde du silence pour éprouver un dépaysement certain. Le Mourillon ! Non… pas la plage artificielle avec les cris d’enfants, des parents, ambiance cacophonique et tapageuse. Mais plus loin, a l’abri des nuisances sonores le sentier des douaniers. Havre de paix, ce sentier longe le littoral bordé de pins et de petites criques remplies de galets et d’algues. Les rochers qui se sont détachés de… Suite – Continue reading

J’aime la montagne…

Photos sous-marines

Photos sous-marines à l’écoute : Les chemins  du Jardin de Cézanne, car c’est un jardin que l’on se doit de protéger. …..mais la queue au remonte pente est insupportable…  Photos sous-marines Comme un compte rendu photographique et hédonique d’un milieu où la poésie oublie le symbolisme des sons pour faire place à l’instantané de l’image. La couleur du lieu  est prosodiée de telle sorte qu’il n’y ait plus moyen de le cartographier. Le théodolite devient inutile. Etre sur l’atlas mais s’en détacher puisqu’il ne manifeste qu’une représentation minimaliste de la réalité. Les courbes de niveau surgissent puis couleurs de la carte succombent sous la… Suite – Continue reading

Neuf variations pour un banc et l’Isolement.

L’Isolement à l’écoute : Prélude   Isolement L’Isolement … Souvent sur la montagne, à l’ombre du vieux chêne, Au coucher du soleil, tristement je m’assieds ; Je promène au hasard mes regards sur la plaine, Dont le tableau changeant se déroule à mes pieds. Ici, gronde le fleuve aux vagues écumantes, Il serpente, et s’enfonce en un lointain obscur ; Là, le lac immobile étend ses eaux dormantes Où l’étoile du soir se lève dans l’azur. Au sommet de ces monts couronnés de bois sombres, Le crépuscule encor jette un dernier rayon, Et le char vaporeux de la reine des… Suite – Continue reading

image_pdfimage_print