Réminiscences

Reading Time: 2 minutes

Réminiscences

   
ComGris
C’est, comme toujours ici, une proposition d’écoute.
Un voyage bruité dans une avalanche de souvenances.
Une nouvelle expédition acoustique en d’autres territoires.
Sur le sujet, je ne vous en dirai pas plus.
Tout d’abord, Laissons faire le plaisir, ou son contraire, de la découverte.
Sacem Code oeuvre 3448425911 – mars 2019
Composition pour : deux pianos numériquement filtrés, percussions métalliques qui évoquent l’atelier de Vulcain, quelques cloches, des timbales d’orchestre, une grosse caisse, des voix, deux synthétiseurs dont un un joue la séquence principale, trois pistes de sons d’ambiances et autres drones…
Ici, à l’audition de cette composition, je l’espère, chacun apportera le propre langage de sa conscience et certainement l’apparent silence de son inconscient.
Alors elle trouvera une couleur que jamais je n’expérimenterais. Durant le laps de temps de l’écoute, indubitablement, elle vous appartiendra.
 
Réminiscences
Petite note à propos du choix du titre :

Réminiscences

Si l’on se base sur la philosophie platonicienne, elle serait l’ensemble des souvenirs acquis lors d’une vie antérieure: ce que nous avons su avant notre naissance.
Ceci implique la croyance en l’âme éternelle, théorie à laquelle je n’adhère pas. Aristote désigne « la mémoire volontaire », une faculté de rappeler volontairement les souvenirs.
Descartes parlait d’idées innées.
Quand Proust l’évoque dans le Temps Retrouvé, c’est ainsi qu’il l’écrit :
«… qu’il s’agît (…) de réminiscences comme celle de l’inégalité des deux marches ou le goût de la madeleine, il fallait tâcher d’interpréter les sensations comme les signes d’autant de lois et d’idées, en essayant de penser, c’est-à-dire de faire sortir de la pénombre ce que j’avais senti…»
Salvador Dali -  Persistance de la mémoire -1931

Salvador Dali : Persistance de la mémoire – 1931

En psychologie, on parle de :
Retour à la conscience d’une image, d’une impression si faibles ou si effacées qu’à peine est-il possible d’en reconnaître les traces.
Souvenir où domine plus ou moins l’élément affectif. 
Réminiscence de l’enfance, de la jeunesse; réminiscence d’une lecture.
Mémoire profonde, lointaine, comme venue du fond des âges, Réminiscence ancestrale, héréditaire.
Souvenir qui inspire, qui influence la création artistique.
 
Bien évidemment, j’ai emprunté aux dictionnaires et encyclopédies ce qui est écrit dans ce paragraphe. Le but est de mettre en musique ce terme, en ce qu’il a de plus intime, et d’en distiller les émotions induites quand il est prononcé.
 
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Un Commentaire

  1. Si l’on croit à l’âme éternelle il faut aussi croire à la réincarnation. quel sinon quel encombrement !!!! J’apprécie beaucoup l’accompagnement musical.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *