Quattro segreti di Roma

Reading Time: 4 minutes
Roma – http://frank-lovisolo.fr/***/m3p/Deep red on maroon.mp3″ width=”340″ height=”40″ autoplay=”true” preload=”true” loop=”true
à l’écoute :
Roma - ComVert

Rumori, grida e sussurri nelle mura di Roma… Quattro segreti di Roma :

  Numèrique : Quatre murs photographiés et travaillés de façon à ce que l’on y voit l’invisible.  

023
Description

 

RomeRome (en italien Roma)

est la capitale de l’Italie depuis 1871. Située au centre-ouest de la péninsule italienne, sur les côtes de la mer Tyrrhénienne, elle est également la capitale de la province de Rome, de la région du Latium, et fut celle de l’Empire romain durant plusieurs siècles. En 2014, elle compte 2 869 461 habitants établis sur 1 285 km², ce qui fait d’elle la commune la plus peuplée d’Italie et la plus étendue d’Europe après Moscou et Londres. Son aire urbaine, qui recense 4 321 244 habitants en 2013, est en revanche moins importante que celle de Milan et Naples. 

Considérablement agrandie par de grands travaux sous Jules César et surtout sous Auguste, la ville est partiellement détruite lors du Grand incendie de Rome – le Circus Maximus notamment. À partir du xve siècle, presque tous les papes depuis Nicolas V (1447-1455) perpétuent la tradition de l’architecture romaine et ambitionnent de faire de Rome le principal centre culturel et artistique de l’Occident.

La ville devient l’un des foyers de la Renaissance italienne, avec Florence et Venise, et donne naissance au style baroque – dont témoigne encore son centre historique, classé par l’UNESCO comme site du patrimoine mondial. Des artistes comme Michel-Ange, Raphaël ou Le Bernin s’y installent et produisent des œuvres telles que la Basilique Saint-Pierre, la Chapelle Sixtine ou les Chambres de Raphaël. Au xixe siècle, Rome est le symbole de l’unité italienne et devient la capitale du Royaume d’Italie, puis de la République après la Seconde Guerre mondiale.

Ville globale, Rome est la troisième destination touristique la plus visitée d’Europe derrière Londres et Paris. Les musées du Vatican et le Colisée sont parmi les sites les plus fréquentés. Rome compte également de nombreux ponts et fontaines, 900 églises, ainsi qu’un grand nombre de musées et d’universités. Outre le tourisme, l’économie de la ville est également orientée vers les nouvelles technologies, les médias et les télécommunications depuis les années 2000. Cernée par sept collines, la ville se situe à l’embouchure du Tibre et est divisée en vingt-deux rioni. Rome a aussi organisé les Jeux olympiques d’été en 1960.

Selon la légende, Rome aurait été fondée le 21 avril 753 av. J.-C. par Romulus (sur le mont Palatin), qui aurait tué son frère jumeau Rémus lors de la création de la ville. Ces deux frères sont les descendants du dieu Mars et de Rhéa Silvia, fille de Numitor. La généalogie légendaire de Romulus permet de donner une origine divine à Rome : la Ville aurait été créée, car les dieux le voulaient ainsi. Les Romains affectionnent de lier l’histoire de Rome à celle de la mythique ville de Troie et de sa chute ; peut-être trouve-t-on là l’intention de la fable, rapportée par Plutarque, sur une origine de la ville du fait de naufragés troyens et troyennes, reprenant la trame narrative des Nauprestides

Rome était la capitale de l’Empire romain. Elle a conservé de nombreux monuments antiques, dont le Colisée est l’un des plus célèbres. Dans cet amphithéâtre qui pouvait accueillir jusqu’à 60 000 personnes avaient lieu, entre autres, des combats de gladiateurs et d’animaux. Édifié entre 70 et 80, c’est l’œuvre des empereurs Vespasien et Titus. Autre exemple de monumentalité, le Circus Maximus, qui connut son apogée au iiie siècle : il mesurait alors 600 mètres de long pour 200 mètres dans sa plus grande largeur, et près de 250 000 spectateurs pouvaient assister à ses courses de chevaux.

Le quartier du Forum romain et du Colisée, cœur de la ville antique, est dominé, entre autres, par l’arc de Constantin, érigé en 315 pour commémorer la victoire de l’Empereur Constantin sur Maxence, l’arc de Titus, l’arc de Septime Sévère. Les Forums impériaux, le Capitole et les musées capitolins, le Panthéon, les thermes de Dioclétien et de Caracalla et les onze Aqueducs de Rome, les catacombes sont autant d’autres monuments célèbres. Le Forum romain était, au temps de l’Antiquité, une grande place où les Romains se rassemblaient pour discuter d’affaires. C’était là que siégeait la Curie (Sénat). Cette place était le centre religieux et économique de l’Empire romain. En effet, il y avait de nombreux temples, dont le temple de Jupiter, le temple de Juno Moneta, où le trésor de Rome était conservé, le temple de Vesta, contenant le feu sacré, bref, l’ensemble des symboles de la culture romaine. Au Moyen Âge, les vestiges se sont enfouis sous la terre. Cependant certaines pierres furent réutilisées pour la construction de monuments et d’édifices. Aujourd’hui, le Forum est composé de ruines.

La suite >>>>>>>

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.