Saint-Pétersbourg – Article 3 : de l’hôtel au Théâtre Mariinsky, de l’heure dorée à l’heure bleue

Reading Time: 3 minutes

Théâtre Mariinsky

à l’écoute : Nyx
Théâtre Mariinsky

de l’hôtel Rossi au Théâtre MariinskyC’est toujours passionnant une promenade crépusculaire dans une ville que l’on ne connait pas. Tout est si fantasmagorique qu’on se laisse aller au mystère et à l’énigme. L’esprit matérialiste s’essaie au spiritualisme: une forme de légèreté délicieusement agacée par ce primitif sentiment  d’insécurité !
C’est embêtant ce réalisme qui reprend très vite le dessus, même si la Cathédrale de la Trinité et la Cathédrale Saint-Nicolas des Marins accentuent le prodigieux paysage.
 
de l’hôtel Rossi au Théâtre MariinskyOn commence à l’heure dorée à l’hôtel sur la rive gauche de la rivière Fontanka pour s’enfoncer dans l’heure bleue sur le canal de Kryukov. 
L’heure bleue, ici, surprend. Elle dure très longtemps à cause de la latitude et elle est d’un bleu très soutenu. Le minéral le plus proche serait, à mon humble avis, l’azurite connue des anciens égyptiens et, par eux, utilisée comme pigment.
Mais laissons cela et suivons Nyx le long des chenaux à pas de silence…
 

 

 

Boris Smelov. Fontanka in winter. Saint-Petersburg

Boris Smelov. Fontanka in winter. Saint-Petersburg 1993

Boris Smelov was a formative genius of Russian underground photography. He was a contemporary of Alexander Slyusarev in Moscow and his counterpart in the historic city of St. Petersburg. Smelov, who died in 1998 at age forty-seven, was the consummate Russian artist. Smelov married a painter and brought up their artistic children (including daughter Maria Snigerevskaya, whose work is also shown by Anahita Gallery) in a house stacked with canvases – living in the Russian equivalent of the bohemian life of New York of the fifties and sixties

La suite (more) >>>>

Une vision

Il est une heure de la nuit où le monde se tait,
Et durant cette heure de prodiges et d’offrandes
Le char volcanien de l’univers
Roule à découvert dans le sanctuaire des cieux.

Alors, chaos sur les eaux, la nuit se fait plus compacte ;
La conscience oblitérée, tel Atlas, presse la terre noire,
Et seule l’âme virginale de la Muse
Est agitée par les dieux, de songes qui prophétisent !

Fiodor Tiouttchev
 
Là, chacun pourra, pour sa nuit, choisir le bleu qui lui convient !
Acier
 
Aigue-marine
 
Azur
 
Azuré
 
Barbeau
 
Bleu
 
Bleu-vert
 
Bleu-violet
 
Bleuet
 
Cæruleum
 
Canard
 
Céleste
 
Charrette
 
Ciel
 
Cobalt
 
Cyan
 
Denim
 
Dragée
 
Égyptien
 
Électrique
 
France (de)
 
Fumée
 
Givré
 
Gris de lin
 
Horizon
 
Indigo
 
Klein
 
Lavande
 
Majorelle
 
Marine
 
Maya
 
Minéral
 
Minuit (de)
 
Nuit
 
Outremer
 
Paon
 
Pastel
 
Persan
 
Pervenche
 
Pétrole
 
Prusse (de)
 
Roi
 
Safre
 
Saphir
 
Sarcelle
 
Smalt
 
Tiffany
 
Turquin
 
Turquoise
 
Mon Bleu
 
 
Azurite

Azurite


Théâtre Mariinsky Théâtre Mariinsky Théâtre Mariinsky Théâtre Mariinsky
Lien pour marque-pages : Permaliens.

4 Commentaires

  1. Moi je choisis l’outremer , pour la nuance et pour le rêve lointain .
    Votre marche le long des chenaux a dû être magique , l Histoire imposante du lieu , l atmosphère , superbe … Bisous , Brigitte .

  2. Je choisis le saphir pierre magnifique. Cette promenade en bateau malgré le froid devait être magique . Je vous envie !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *