Neuf vagues à Pors Loubous – Photographies Noir & Blanc

Reading Time: 2 minutes

Pors Loubous

   
ComGris

La septième :

On raconte qu’elle vient de loin, du fond de l’enfer.
On dit qu’elle a fait sept fois le tour des mers avant de venir se briser sur la jetée.
D’autres racontent que le lieu est un refuge pour ceux qui n’insultent pas la mer et qui fuient la folie des hommes…
Ici, un moment, j’ai pu  libérer mon esprit.
Note à propos du texte et Pors Loubous : page suivante.

 Les yeux d'étain de la ville glauqueimg013A propos du texte : 

 

Il s’agit d’une libre inspiration d’un passage de la bande dessinée de François Bourgeon .

les compagnon du crépuscule,  Tome: Les yeux d’étain de la ville glauque.

Le passage où Mariotte cherche refuge dans les rochers, poursuivie par les villageois qui veulent la navrer.

Elle s’en sortira, quant au villageois eux ( lisez le ) ….

 

Pors LoubousPors Loubous

 

 

Ce petit port dénommé Pors Loubous:  le port des oiseaux, est situé en Plogoff, au village de Penneach.

C’est le port  du débarquement, le 22 décembre 1940, de l’officier de marine Honoré d’Estienne d’Orves envoyé en mission par le Général de Gaulle pour organiser la résistance.

Dans les années 1910, c’était le port le plus important de Plogoff, vingt canots et vingt-cinq sloops le fréquentaient avec tous les dangers que cela comportait, le brise lames réclamé pendant plus de trente ans, n’étant pas encore construit.

La suite >>>>>

Pors Loubous


Lien pour marque-pages : Permaliens.

10 Commentaires

  1. emmanuelle grangé

    Belles foldingues ! (comme pourrait dire mon ami G., c’est pas des vagues de coiffeuse, ça !)

  2. Simplement magnifique et réveille le breton qui sommeille en moi !!!
    Merci.

  3. Michelle Lissillour

    J’ aime la Bretagne, les histoires et…vos photos. Merci pour les avoir partagées

  4. Michelle Lissillour

    J’ aime la Bretagne, les histoires et…vos photos. Merci de les avoir partagées

  5. Magnifiques, les photos des vagues !
    Merci, cher Frank,
    Franz

    Franz SPATH, Georges SILVA
    Centre d’Art Contemporain Frank Popper
    2 place du Prieuré • F-71110 Marcigny

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *