La Bocca – Buenos Aires

Reading Time: 2 minutes

La Bocca

à l’écoute : Morning
ComGris

La BoccaLa Bocca

est un quartier (barrio) proche du centre de Buenos Aires, en Argentine. Il est situé au sud-est du centre, près du port, entouré de Barracas à l’ouest, et San Telmo et Puerto Madero au nord.Il abrite de nombreux habitants originaires d’Italie. À la suite d’une longue grève générale en 1882, une rébellion proclama une sécession de la Boca vis-à-vis de l’Argentine, et dressa le drapeau Génois. Le régime argentin réprima rapidement cette rébellion, et le président Julio Argentino Roca retira lui-même ce drapeau Génois. Aujourd’hui, le quartier de La Boca est très prisé par les touristes qui viennent admirer en masse les façades colorées des maisons, et apprécier le rythme de vie animé du quartier, tout en déambulant dans la rue Caminito. La Boca est un quartier pauvre de Buenos Aires.C’est également un quartier où se concentrent des courants politiques de gauche. Ses habitants ayant élu en 1935 le premier membre du Congrès argentin socialiste, Alfredo Palacios. Durant lacrise économique qui frappa durement l’Argentine en 2001, La Boca fut le théâtre de nombreuses manifestations.

Buenos Aires est située sur la rive sud-ouest de l’estuaire Río de la Plata et le centre ville se trouve à trente-trois kilomètres au sud-sud-est de l’embouchure du fleuve Paraná. La ville est bordée sur sa façade nord-est par le Río de la Plata (l’Uruguay se trouve au nord-est, sur l’autre rive du Río de la Plata, l’océan Atlantique prolongeant l’estuaire à l’est-sud-est), la Pampa à l’ouest et la province de Buenos Aires au sud. La ville est autonome. Elle possède le port le plus important du pays et est le centre politique et économique du pays. C’est aussi un centre artistique important de la culture occidentale avec de nombreux musées, théâtres, bibliothèques et galeries d’art.

La plupart des rues de la ville se croisent à angle droit, respectant l’ancien plan hippodamien de l’urbanisme espagnol qu’on retrouve dans de nombreuses villes du continent sud-américain. De nombreux immeubles modernes remplacent les vieilles maisons à un étage de la période coloniale.
La suite >>>>

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *