La tentation du photographe – Etude pour deux clarinettes virtuelles

Reading Time: 3 minutes

clarinettes

 
ComGris

Pour vous souhaiter la bonne année 2020 :

Une composition pour deux clarinettes, somme toute, un tantinet virtuelles…

 
 
clarinettes

Petite réflexion musicale sur la tentation d’un photographe, qui, loin, bien à l’abri derrière son boitier photographique, muni d’un objectif lourdement impressionnant, vole le dos perlé d’écume d’une baigneuse…

Certains parleront du cadrage, de la profondeur de champ, d’ouverture, d’argentique numérique et d’autres fichues calembredaines, si peu vouées à l’intention artistique.

Il s’agit, certainement, du désir d’approcher, de toucher, de s’approprier ce dos majeur, plutôt que d’une considération technique sans grand intérêt ! Si fait, musiquons cette tentation!

Une Clarinette en sibémol

 

La clarinette (du provençal clarin désignant un hautbois) est un instrument de musique à vent de la famille des bois caractérisé par son anche simple et sa perce quasi cylindrique.

Elle a été créée vers 1690 par Johann Christoph Denner (1655-1707) à Nuremberg sur la base d’un instrument à anche simple plus ancien : le « chalumeau ». La clarinette soprano (en si♭) est le modèle le plus commun.

De tous les instruments à vent de sa famille, la clarinette possède la plus grande tessiture avec trois octaves plus une sixte mineure, soit 45 notes en tout. Elle se décline en une famille d’instruments presque tous transpositeurs, depuis la clarinette contrebasse jusqu’à la clarinette sopranino, couvrant ainsi toute l’étendue d’un orchestre symphonique. À l’exception des percussions, la clarinette est l’instrument qui possède la plus grande famille.

Cet instrument est utilisé dans la musique classique et traditionnelle ainsi qu’en jazz et en musique contemporaine. Parmi les compositions célèbres pour clarinette, on peut citer le Concerto pour clarinette de Mozart…

[source]

Clarinettes
Une clarinette basse:

 

Verdi est l’un des premiers à l’utiliser dans Aïda. Très utilisée pour ses notes graves où elle peut jouer « plus doux qu’aucun autre instrument à vent ».

La clarinette basse est une clarinette sonnant exactement à l’octave inférieure de la clarinette en si  dont l’origine remonte à la deuxième moitié du XVIIIIe siècle.

Elle possède les mêmes caractéristiques de registre que la clarinette en si  :

  • le chalumeau (grave), timbré, chaud et fluide ;
  • le second registre (medium), un peu sourd ;
  • le clairon (aigu), registre très chantant ;
  • le dernier registre (suraigu), assez criard et angoissé.

[Source ]

Clarinettes basses

  Signaler un problème – Report a problem  

Clarinettes – Clarinettes – Clarinettes – Clarinettes – Clarinettes 

Lien pour marque-pages : Permaliens.

4 Commentaires

  1. 2020 mercis pour vos partages créatifs !

  2. Bô, très bô !
    Alors bô année aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *