Ô, sculptons l’eau – Photeaugraphies hédeaunistiques

Reading Time: 3 minutes

Eau

à l’écoute : Plage de la Verne*
ComGris
It is stupid, the title is a gag which, regrettably, does not work in English language.
 
Loin du tumulte incessant des hommes, figer l’eau, à l’instant, dans le bouillonnement des vagues. 
Tout ce qui parait aléatoire dans ces circonvolutions fractales de l’eau est uniquement sculpté par la gravité chamboulée par les vents… 

Quant au son de l’eau, on peut y entendre le vrombissement des circonlocutions poignantes des marins, depuis la nuit des temps, disparus.

Des photographies qui écument de toutes parts, sont aussi prétextes à la publication du poème de
 

Ode à la vague.

Encore une fois
mon vers se tourne
vers la vague.

Je ne puis m’empêcher
de te chanter,
mille fois mille,
mille fois, ô vague,
fiancée fugitive de l’océan:
vénus verte,
élancée
tu hisses ta cloche,
et de là-haut,
tu laisses tomber
des lys.

Ô lame
Incessante
secouée
par
la
solitude
du vent,
érigée comme une
statue
transparente
mille fois mille
cristallisée, cristalline,
et puis
tout le sel à terre:
le mouvement
se fait écume
puis de l’écume la mer
se reconstruit
et de nouveau ressurgit la turgescence.

 

Et de nouveau,
cheval,
pure jument
cyclonique
et ailée
la crinière ardente de blancheur
dans l’ire de l’air
en mouvement,
tu glisses, tu bondis, tu cours,
conduisant le traineau
de la neige marine.
Vague, vague, vague,
mille fois mille
vaincue, mille
fois mille dressée
et déversée :
vive
la vague
mille fois immortelle
la vague.
Pablo Neruda, 1957
 

 
 

Plage de la Verne - Frank Lovisolo*Enregistrements réalisés Plage de la Verne à La Seyne sur Mer le 22 Janvier 2017.


 vagues scélérates

Ô sculptons l'eauÀ propos des vagues

Les vagues scélérates peuvent atteindre des hauteurs, crête à creux, de plus de trente mètres et des pressions phénoménales. Ainsi, une vague normale de trois mètres de haut exerce une pression de six tonnes par mètre carré.

Une vague de tempête de dix mètres de haut peut exercer une pression de douze tonnes par mètre carré. Une vague scélérate de trente mètres de haut peut exercer une pression allant jusqu’à cent tonnes par mètre carré. Or, aucun navire n’est actuellement conçu pour résister à une telle pression.

La suite >>>>>


… eau eau eau eau eau eau eau eau  eau
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *