On The Drone Again – Vidéo un tantinet surréaliste

Partager - Share

Drone

   
ComGris
Nous disons ça toutes les années : fichtre diantre et autres « morbleu », quel boucan ! c’est une année à cigales ou encore tient cette année il n’y a pas de cigale. Il y a toujours des cigales mais leur nombre varie d’un été à l’autre : Il est vrai que le cycle des cicadidae peut atteindre 17 ans pour certaines espèces provoquant ainsi le courroux de la fourmi de notre bon ami de la Fontaine.
Quant aux drones, eh bien, ce fut à Toulon, une année à drones, principalement à l’Université de Toulon (UFR Ingémédia) où j‘enseigne la technologie du son ainsi que la M.A.O… Mao : c’est du chat moderne et on traduit par Musique Assisté par Ordinateur. Chaque année les étudiants doivent participer à une « réaco ». Encore une abréviation, ça fait fichtrement professionnel ! « Réalisation Collective » nous dit le Gros Robert entre deux merguez.
Cette réalisation collective, préparée en amont par Hervé Zénouda et Franck Renucci fut orchestrée par Karl Biscuit et le «Système Castafiore».
droneKarl a proposé la base musicale d’un Drone aux groupes d’étudiants. Ils devaient, par la suite, le compléter ou le transformer musicalement et l’illustrer d’une vidéo immersive au sein de laquelle les étudiants danseurs allaient s’y intégrer écrivant, pour cet ensemble, une chorégraphie d’une dizaine de minutes… 
Le résultat fut plus que positif.
Suivant l’inspiration du moment je me suis dit : pourquoi, pas de concert, bourdonner, bruisser, vrombir ou encore bombiller quelque peu ?
Allez, zou! Alea jacta est, aux manettes, au charbon, allons, derechef, composer quelques assemblages sonores accompagnés d’une vidéo et affrontons sereinement les escarbilles de la critique!

LA VIDEO


Que l’on ne se méprenne pas sur mes intentions ou mon inintention artistique !
 Ne voyez là, contrairement à la vidéo précédente, qu’un prétexte, de nouveau hédoniste, à la découverte de couleurs combinatoires, à l’effervescence du voyage onirique.
C’est une représentation de ce fascinant espace-temps où l’on ne sait pas si, passager d’un périple, le sommeil nous a vraiment envahi : une torpeur psychédélique bercée par la musique lancinante hypnotique propre à la contemplation d’une réminiscence où chaque arrêt sur image pourrait-être un tableau*
Il serait dommageable que quelques « savants » sachent mieux que moi expliquer le sujet traité et, ici, se permettraient une analyse, comme trop souvent, amphigourique !!!
Quant à la musique elle sera le sujet d’un prochain article.

*La sélection «Tableaux» du film 


Drone, vous avez dit Drone?

 
Drone - BourdonTraduisant drone par bourdon, il est important de noter que ce fameux est, en imprimerie, une erreur d’impression, en broderie un point (de bourdon) et en cuisine c’est un gâteau aux pommes que l’on trouve dans la Sarthe, département ô combien bucolique. Le bourdon accompagne aussi le pèlerin il s’agit un grand bâton noueux qui lui facilite le pas…
Toutefois Il Ne faut pas confondre avec le drone, aéroplane bruissant sans pilote, qui photographie, filme, mesure scientifiquement, espionne, virevolte au-dessus des centrales nucléaires bien encore bombarde sans coup férir des populations civiles. Ces drones derniers préfèrent le silence au zonzonnement utile à son repérage !

En musique le bourdon peut-être une cloche au son particulièrement grave. C’est aussi une ou plusieurs cordes ou, et anches qui vibrent toujours sur la même note et peuvent former un accord continu avec la tonique ou la dominante la gamme utilisée.
On retrouve ce principe dans la musique indienne, dans la musique populaire du nord au sud de l’Europe.
Ceci a donné naissance à un genre musical, le drone, qui présente des compositions assez longues plus de 10 minutes composés de notes de longues créant l’ambiance souhaité.

J’avais d’autres titres comme les « côtes du drone », « Gamme of drone » facile , « drone de d(r)ames », « un drone vaut mieux que deux, tu l’auras » et d’autres drones que ma mère m’a défendu de nommer ici. Une éducation parfaite à ses lacunes !

Astucieusement, je me suis arrêté sur « On The Drone Again », titre qui n’est pas sans rappeler  la non moins célèbre composition blues de Floyd Jones en 1953 « On the road again » adaptée par Alan Wilson musicien et compositeur du groupe de musique américain Canned Heat avec un drone de tambura.


On-the-drone-Again

Drones et Vidéos / Vidéos ou Drones / Artistes – Ils ont inspiré… ( liste non exhaustive, cela va de soi 🙂 )

Nam June Paik : 

est considéré comme le premier artiste du mouvement d’art vidéo.

Durant la fin des années 1950, Nam June Paik rejoint le groupe artistique Fluxus, inspiré par le compositeur John Cage

La suite >>>>>

 
 Klaus Schulze
est un musicien allemand, né le 4 août 1947 à Berlin.

Percussionniste, puis compositeur, producteur et interprète pionnier de musique électronique…

 
La suite >>>>>

 
 Fripp et Eno

Robert Fripp est un guitariste britannique né le  à Wimborne Minster. Il est principalement connu en tant que fondateur, en 1969, du groupe King Crimson… 
Brian Eno est un musicien, arrangeur et producteur britannique. il s’intéresse à l’art conceptuel, à la sculpture sonore et aux travaux musicaux de John Cage.
 

Mark Rothko,

né Marcus Rothkowitz  à Dvinsk (Lettonie), le  et mort le , est un peintre américain.

Classé parmi les représentants de l’expressionnisme abstrait américain, mais Rothko refusait cette catégorisation jugée « aliénante ».

La suite >>>>>

 

Shūzō Takiguchi: 瀧口 修造  

est un artiste surréaliste japonais. Il est considéré comme le représentant le plus important du surréalisme au Japon.

On lui doit également un grand nombre d’œuvres poétiques et de textes théoriques pour l’instant non traduits. Ses œuvres complètes ont été publiées par l’éditeur Misuzu Shobō

La suite >>>>>


Drone - BourdonAlvesgaspar — Travail personnel
Bumblebee (Bombus terrestrisCC BY-SA 3.0
File:Bombus September 2007-2.jpg
Création : 1 septembre 2007
drone
Partager - Share

A propos Frank Lovisolo-Guillard

Frank Lovisolo est un réalisateur multimédia demeurant à Toulon (France). Compositeur de musique, il s’est intéressé à l’image pour illustrer ses œuvres musicales. Frank Lovisolo is a multimedia film-maker who lives in Toulon (France) He is also a music composer and has always taken an interest in visual representation to illustrate his musical works.
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Libre Expression : c'est à vous ...