Neuf vagues à Pors Loubous – Photographies Noir & Blanc

Pors Loubous

Pors Loubous     La septième : On raconte qu’elle vient de loin, du fond de l’enfer. On dit qu’elle a fait sept fois le tour des mers avant de venir se briser sur la jetée. D’autres racontent que le lieu est un refuge pour ceux qui n’insultent pas la mer et qui fuient la folie des hommes… Ici j’ai pu, un moment libérer, mon esprit. Pour toi… Note à propos du texte et Pors Loubous : page suivante. Suite – Continue reading

La lande, la mer et l’Ankou

Lande et Ankou

ankou à l’écoute : Trentes mots     On dit de l’Ankou qu’il parcours la Lande dans son «karrigell» à l’essieu grinçant. On dit qu’il vient cueillir les âmes des défunts récents. On le dit très grand, décharné, couvert d’une pèlerine noire, ses cheveux longs et blancs dépassent d’un large couvre-chef et ses yeux sont deux abysses noirs où se consument à jamais deux infimes chandelles. On dit que sur la côte il vient  en «bag noz» pour conduire les trépassés sur les rives d’un autre au-delà. On dit qu’il habite un domaine dans les monts d’Arrée, que je ne connais pas. Sur… Suite – Continue reading

Douarnenez : Tri Martolod jusqu’à la Nuit

Douarnenez

Douarnenez à l’écoute : Alan Stivell – Tri Martolod festival des Vieilles Charrues – YouTube     Tri Martolod Trois jeunes marins « Tri martolod yaouank… la la la… Tri martolod yaouank o voned da veajiñ (bis) O voned da veajiñ, gê! O voned da veajiñ (bis) Gant ‘n avel bet kaset… la la la… Gant ‘n avel bet kaset betek an Douar Nevez (bis) Betek an Douar Nevez, gê! Betek an Douar Nevez (bis) E-kichen mein ar veilh… la la la… E-kichen mein ar veilh o deus mouilhet o eorioù (bis) O deus mouilhet o eorioù, gê! O deus mouilhet… Suite – Continue reading

Des épaves Bretonnes

Épaves Bretonnes

Épaves Bretonnes à l’écoute : L’Atelier de Mécanique   … Cette semaine-là, qui fut brumeuse, une grosse barque de Nantes se perdit sur un écueil de la chaussée de Sein. Des épaves arrivèrent à la côte : des avirons, des morceaux de coque, un canot en bon état, des tonneaux d’eau potable, un baril de vin rouge, et trois cadavres – Dont à la rigueur on se fut passé. On dépouilla les cadavres de leurs habits et, puisque ces pauvres gens étaient venus jusqu’ici, le pêcheurs qui avaient trouvé les plus belles épaves leur offrirent des cercueils  et l’île eut à coeur de… Suite – Continue reading