La lande, la mer et l’Ankou

Lande et Ankou

ankou à l’écoute : Trentes mots     On dit de l’Ankou qu’il parcours la Lande dans son «karrigell» à l’essieu grinçant. On dit qu’il vient cueillir les âmes des défunts récents. On le dit très grand, décharné, couvert d’une pèlerine noire, ses cheveux longs et blancs dépassent d’un large couvre-chef et ses yeux sont deux abysses noirs où se consument à jamais deux infimes chandelles. On dit que sur la côte il vient  en «bag noz» pour conduire les trépassés sur les rives d’un autre au-delà. On dit qu’il habite un domaine dans les monts d’Arrée, que je ne connais pas. Sur… Suite – Continue reading

image_pdfimage_print