Carpe Triginta : Françoise Claire Dutheil

Reading Time: 4 minutes

Article actualisé le – Updated on: 21 décembre 2023

claire dutheil – audio ogg= »http://frank-lovisolo.fr/xxx/ogg/CarpeTriginta.ogg » mp3= »http://frank-lovisolo.fr/xxx/m3p/Carpe Triginta.mp3″ preload= »true » height= »40″ width= »1024″ autoplay= »true »
ComGris

cliquez ici

spotify96 applemusic96 itune96 tidal96 youtube96 amazon96 deezer96
 
Je demanderai à quelques amis une liste de trente mots qu’ils diront que j’enregistrerai et mettrai en musique…
 
Emmanuelle Grangé fut la première à participer avec ses mots là : « un peu plus de trente heures » .
 

Carpe Triginta : Les mots de Claire Dutheil

 

Cucurbitacée,  Capharnaüm,   Atmosphère,    Théâtre,     Rideau,      Espace,       Silence,        
Neige,         Indigo,          Sable,           Vague à l’âme,            

Claire Dutheil - SapphoKima,             Petra,           Vrachos,               Issichia,      

Oniro,                 Elefteri,                  
Phe mou,                   Babel,                    Caverne,                       Lumières,                       Orgueil,                        

Pouvoir, Savoir,  Oublier,   Ames,  

 Incarnation,     Bonheur,      

Ulysse,        César

Autres compositions avec ta voix :

Sappho 1   –   Sappho 2   –   Sappho 3

Françoise Claire Dutheil - Sappho - Lovisolo

Σαπφώ – Sappho… …est une poétesse grecque qui a vécu au VIIe siècle avant J.-C. à Mytilène, sur l’île de Lesbos.
Avec Claire nous avions voulu illustrer, musicalement, quelques-uns de ces fragments…

On possède peu de données sûres quant à Sappho. Dès le Ve siècle, la comédie attique s’est emparée de son personnage, et les éléments biographiques la concernant sont tardifs et souvent probablement influencés par la tradition comique.

Comme pour la plupart des poètes antiques, son œuvre ne nous est parvenue que de façon très fragmentaire. Selon certaines sources historiques, ses créations, transmises jusqu’au XIe siècle, auraient été brûlées en 1073, en même temps que celles des autres poètes lyriques.

Il ne nous reste d’elle que des passages et des citations éparses figurant chez des auteurs anciens qui s’échelonnent sur de nombreux siècles.

Il n’est donc pas facile d’extraire de ces indications clairsemées quoi que ce soit de réellement objectif, l’œuvre et la vie de la poétesse ne pouvant être reconstituées qu’à travers ce prisme très déformant. Par ailleurs, il ne faut pas perdre de vue qu’on parle à la fois d’une personne et d’un personnage, sans qu’il soit toujours aisé de distinguer l’une de l’autre.

…Si Sappho est surtout connue pour sa poésie amoureuse, les fragments découverts au cours du xxe siècle ont révélé quelques vers de nature plus politique. Sa famille appartenait à l’ancienne aristocratie de l’île de Lesbos, celle qui tirait sa richesse de ses possessions terriennes. Plusieurs poèmes de Sappho contiennent des invectives contre des familles se rattachant à cette aristocratie, ce qui témoigne des conflits en son sein : des imprécations contre les Penthilides, l’ancienne famille royale de Mytilène, encore toute-puissante au VIIe siècle, les Cléanax, les Archéanax, les Polyanax.

Mais dans le monde grec à cette époque, à la faveur des mouvements démocratiques, arrivent au pouvoir des tyrans, opposés aux anciennes aristocraties. C’est aussi le cas à Mytilène. Une nouvelle classe, composée des marchands et des armateurs, y constitue le noyau de l’opposition à l’ancienne aristocratie. Il n’y a d’ailleurs pas de frontières nettes entre les uns et les autres, comme le montre l’exemple de Charaxos, le frère de Sappho, lui-même marchand.

À la faveur des désordres de cette période, Pittakos, allié à la famille des Penthilides, dont il a épousé une fille, est porté au pouvoir par le clan conservateur. Mais, loin de n’être qu’une marionnette de l’aristocratie, il met en œuvre une politique de conciliation qui mécontente la partie la plus conservatrice de la noblesse.

Pittakos condamne alors les fauteurs de trouble à l’exil.

L’homosexualité de Sappho a été largement débattue dans les milieux intellectuels et universitaires. C’est un objet d’étude, mais aussi de fantasmes. Certains lui inventent une passion pour un certain Phaon, tandis que d’autres lui attribuent une relation amoureuse avec son contemporain Alcée.

Certains chercheurs en ont fait une prostituée, une maîtresse d’école, une lesbienne, en soulignant plus ou moins sa débauche. Ce sont là des considérations morales basées sur une conception moderne et occidentale qui ne correspond pas aux modèles grecs.

Source & Suite >>>>

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.