Page 1 sur 3
1 2 3

Femmes Damnées : Charles Baudelaire musiqué

FEMMES DAMNÉES (1890) Auguste Rodin

Reading Time: 2 minutes Femmes Damnées     Composition pour : Guitare(s) – Basse – Batterie – Synthétiseurs – Chant Et un chœur de lesbiennes Bulgares prêtes à tout et, surtout, à en découdre !!!   Femmes damnées    Comme un bétail pensif sur le sable couchées, Elles tournent leurs yeux vers l’horizon des mers, Et leurs pieds se cherchant et leurs mains rapprochées Ont de douces langueurs et des frissons amers. Les unes, coeurs épris des longues confidences, Dans le fond des bosquets où jasent les ruisseaux, Vont épelant l’amour des craintives enfances Et creusent le bois vert des jeunes arbrisseaux ; D’autres,… Suite – Continue reading

DVD Nature Morte ll + l

Reading Time: 3 minutes Nature Morte II + I Deux vidéos d’Art sur un DVD  Two Art videos on a DVD Courbes, ombres, lignes, couleurs, les objets du quotidien furent prétexte à ces deux exercices plastiques. Les objets d’une nature morte La photographie et la vidéo, son active continuation numérique, servent un champ d’expérimentation qui se réapproprie ces objets pour mieux les détourner et leur donner une charge spirituelle et lyrique. Ils sont les mots d’une autre poésie et deviennent les signifiants ou les insignifiants d’une réalité. Leurs forces résident dans leurs pouvoirs d’induction d’une méditation abstraite. Ce ne sont plus les utilitaires du… Suite – Continue reading

Extrait – Texte: Emmanuelle Grangé

Emmanuelle Grangé

Reading Time: 4 minutes Emmanuelle Grangé Texte: Emmanuelle Grangé Récit, Musique: Frank Lovisolo Composition pour Piano, Clarinette Basse, Basson, Contrebasse, percussions et texte dit. extrait     La consolation, si elle existe, est un éparpillement de compensations, et il en faut toujours plus pour taire ses jérémiades. Je me rappelle ce prix d’excellence que je ne reçus jamais car on avait tout bonnement oublié ma classe, je me rappelle ce livre de remplacement -mais plus son titre- qu’on alla chercher fissa dans la bibliothèque et auquel il manquait le papier à entête du lycée, la signature du proviseur, mon nom et la mention d’excellence.… Suite – Continue reading

Le bateau ivre – Arthur RIMBAUD

le bateau ivre

Reading Time: 4 minutes Le bateau ivre, le bateau ivre, le bateau ivre, le bateau ivre, Le bateau ivre, le bateau ivre, le bateau ivre, le bateau ivre, Le bateau ivre, le bateau ivre, le bateau ivre, le bateau ivre, Le bateau ivre, le bateau ivre, le bateau ivre https://frank-lovisolo.fr/WordPress/    1 – Le Bateau Ivre Intro 2 – Le Bateau Ivre sans parole Le bateau ivre Comme je descendais des Fleuves impassibles, Je ne me sentis plus guidé par les haleurs : Des Peaux-Rouges criards les avaient pris pour cibles, Les ayant cloués nus aux poteaux de couleurs. J’étais insoucieux de tous les… Suite – Continue reading

Trouble in a love story

Love story

Reading Time: 3 minutes Love story   Composition pour Violon solo, cuivres, cordes, bois et percussions – Score for : String, Brass, Woodwinds and Percussions.  Love story Quelques tourmentes Françoise Sagan « Puisque nous ne nous aimons plus, puisque tu ne m’aimes plus en tout cas, je dois prendre des dispostions pour les funérailles de notre amour. Après cette longue nuit, chuchotante, et étincelante, et sombre que fut notre amour, arrive enfin le jour de ta liberté », est l’accroche de cette longue missive. La conclusion : « je t’aime encore, mais cela, je ne te le lègue pas. Je te le promets : je ne veux pas te… Suite – Continue reading

Amélie Lovisolo Guillard – Morning

Reading Time: 1 minute Amélie Lovisolo Guillard    Pour ma fille Amélie…   Nous sommes en 2013 et tu vas avoir 18 ans ( Nous sommes en 2015 🙂 ) Morning Ice and Dreams*      Hipparchia     *Patricia Rondet : Chant   …Amélie Lovisolo Guillard  Suite – Continue reading

Beslan – Бесла́н

Reading Time: 3 minutes beslan  Texte : Emmanuelle Grangé – Beslan   La route huilée déroule ses chèvres mielleuses à l’ombre, nul doute à l’horizon, le retour vers celui qui n’existe pas encore sera solarisé reconnu dans le port au sardines becquetées par les mouettes brossé dans les sinuosités des deux hémisphères les yeux dévorent les vers des marais coupables les yeux n’ont plus qu’une ligne béante en suspension je frappe le sol calciné souvent déplorable de rouge sienne habitée pieds nus sans plus d’où viennent ces chants de sirène déformés par tant de langueurs taries à jamais dans des toiles de plomb ai-je… Suite – Continue reading

Page 1 sur 3
1 2 3
image_pdfimage_print