Beslan – Бесла́н

beslan  Texte : Emmanuelle Grangé – Beslan   La route huilée déroule ses chèvres mielleuses à l’ombre, nul doute à l’horizon, le retour vers celui qui n’existe pas encore sera solarisé reconnu dans le port au sardines becquetées par les mouettes brossé dans les sinuosités des deux hémisphères les yeux dévorent les vers des marais coupables les yeux n’ont plus qu’une ligne béante en suspension je frappe le sol calciné souvent déplorable de rouge sienne habitée pieds nus sans plus d’où viennent ces chants de sirène déformés par tant de langueurs taries à jamais dans des toiles de plomb ai-je… Suite – Continue reading

image_pdfimage_print