EnVraC37: Accumulation photographique avec Imogen Cunningham

envrac37

imogen cunningham Musique : Il volcano Solfatare – Pérégrinations Photographiques, avec la photographe Imogen Cunningham où une accumulation n’est jamais ouvertement répétitive. –     Quelques à-propos photographiques au collodion humide     Imogen Cunningham   …est née le 12 avril 1883 à Portland (Oregon, États-Unis) et décède le 23 juin 1976 à San Francisco. C’est une photographe professionnelle américaine qui demeurait à San Francisco. Elle est féministe militante et fait partie des photographes Américains qui ont marqué leur siècle (XXe).  À partir de sa seconde année à l’Université de Washington elle suit des cours de photographie et vers 1905 obtient son premier appareil photographique. De… Suite – Continue reading

EnVraC35: Accumulation photographique avec Wilhelm von Gloeden

Wilhelm von Gloeden Musique : Il volcano Solfatare – Pérégrinations Photographiques, avec le Baron Wilhelm von Gloeden, où une accumulation n’est jamais ouvertement répétitive. –     Quelques à-propos photographiques au collodion humide     Baron Wilhelm von Gloeden   Le baron Wilhelm von Gloeden, né le 16 septembre 1856 à Wismar et mort le 16 février 1931 à Taormine, est un photographe allemand. Jusque là tout est assez classique encore que sa disparition en Sicile pourrait paraître pour le moins singulière. C‘est en 1878 qu’il se rend en Sicile, à Taormine sur conseil médical. Notre homme était atteint de tuberculose (phtisie ou  consomption… Suite – Continue reading

Accumulation photographique EnVraC34 : Plutôt que dans un tiroir

EnVrac34

accumulation Musique : Il volcano Solfatare – Pérégrinations Photographiques, avec Denise Bellon, où une accumulation n’est jamais ouvertement répétitive. – – Bibliothèque d’Accumulations   –     Quelques à-propos photo au collodion humide     Denise Bellon La parution d’un nouvel article dans la série des « EnVrac » me donne l’occasion de parler d’un photographe et enfin d’une photographe ! Elle est née Denise Hulmann, le 20 septembre 1902 à Paris et retourne au cosmos le 31 octobre 1999. Elle a réalisé des reportages en France, en Espagne, en Finlande, en Albanie, au Maroc, en Afrique, en Tunisie. Son œuvre photographique, très variée, présente une… Suite – Continue reading

Toulon Extrêmement 2017

toulonforever2017

toulonforever à l’écoute : De Rerum Natura Prix de la photo de Nature «toulonforever2017»  Exposition du 12 juillet au 17 août Toulon, Mairie d’Honneur quai Constrad. Vernissage 12 Juillet 2017 12h00 C’est la photographie retenue parmi les 6779 publications présentées au concours «toulonforever2017» moins les 210 miennes  visibles plus bas et qui me vaut le prix «Photo de Nature» 2017. A propos de l’art photographique il me semble essentiel de lire ou relire le texte du célèbre Nadar, Félix Tournachon, photographe du XIXe Siécle et de le transposer aujourd’hui Première photographie aérienne 1858 Nadar « La Photographie est une découverte merveilleuse, une science qui occupe les intelligences les… Suite – Continue reading

Neuf variations pour un banc et l’Isolement.

L’Isolement à l’écoute : Prélude   Isolement L’Isolement … Souvent sur la montagne, à l’ombre du vieux chêne, Au coucher du soleil, tristement je m’assieds ; Je promène au hasard mes regards sur la plaine, Dont le tableau changeant se déroule à mes pieds. Ici, gronde le fleuve aux vagues écumantes, Il serpente, et s’enfonce en un lointain obscur ; Là, le lac immobile étend ses eaux dormantes Où l’étoile du soir se lève dans l’azur. Au sommet de ces monts couronnés de bois sombres, Le crépuscule encor jette un dernier rayon, Et le char vaporeux de la reine des… Suite – Continue reading

Charles Baudelaire: Une Charogne

Baudelaire-Nadar-Charogne

Charles Baudelaire Une Charogne Charles Baudelaire Une Charogne   Guest : Jo Corbeau Une Charogne   Rappelez-vous l’objet que nous vîmes, mon âme, Ce beau matin d’été si doux: Au détour d’un sentier une charogne infâme Sur un lit semé de cailloux, Les jambes en l’air, comme une femme lubrique, Brûlante et suant les poisons, Ouvrait d’une façon nonchalante et cynique Son ventre plein d’exhalaisons. Le soleil rayonnait sur cette pourriture, Comme afin de la cuire à point, Et de rendre au centuple à la grande Nature Tout ce qu’ensemble elle avait joint; Et le ciel regardait la carcasse superbe… Suite – Continue reading