Abstraction photographique de la baie du Lazaret à la Seyne sur Mer

baie du Lazaret - La Seyne sur Mer

Reading Time: 3 minutes Peut-être, pour le lieu, aurais-je du parler de conchyliculture, d’ostréiculture ou, encore, de mytiliculture pour donner un sens esthétique kantique[1] à ces photographies transmutées.
De plus, indubitablement, il m’aurait fallu saluer le comte Michel de Pierredon, Raphaël Dubois, Laurent Caire et Georges Sand qui, tous en leur temps, ont contribué à la réputation de ce lieu empreint de cette magnificence surannée, cependant,  toujours présente.
Mais, cela n’aurait pas aidé, plus que ça, l’internaute, opiniâtre témoin de mon impitoyable volonté d’ignorer la réalité splendide de ces paysages, conséquemment à l’abstraire, afin de façonner ces vues grisantes qui me sont les plus délicieuses.

[1]L’ajout de guillemets aurait été impropre au gag ! Suite – Continue reading

Trois Natures Mortes Sonores

Natures Mortes

Reading Time: 2 minutes Des bruits sculptés aujourd’hui méconnaissables. On entend vaguement quelques sons, l’éclat d’un cor par-ci, l’ombre d’une cloche par-là, mais j’aimerais qu’il soit bien difficile, sinon impossible, de reconstituer les objets, ici, phoniquement métamorphosés… Suite – Continue reading

Raggi Cosmici a Napoli

Raggi Cosmici

Reading Time: 4 minutes Dans  station « Tolédo » ( Metropolitana di Napoli ), il existe un capteur de rayons cosmiques ( Raggi Cosmici ) qui, à chaque détection et en fonction de la trajectoire d’iceux, joue une note ou une petite mélodie pianistique. L’informelle mélopée d’un escalier mécanique plus ce cantique piano mu par ces particules quantiques, filles de cataclysmes célestes, incitent à la composition.  Suite – Continue reading

Brume – Vidéo minimaliste à nébulosité variable et autres buées

Affiche Brume

Reading Time: 2 minutes Brume, les météorologues en parlent quand la visibilité horizontale dépasse le kilomètre.
L’autre phénomène se nomme brouillard. Les gens de mer parlent de brume et de fumée de mer. Suite – Continue reading

L’arrivée à Venise (suite) – Séquence minimaliste

ArrivéeVeniseAfficheFB

Reading Time: 4 minutes De l’apollinien au dionysiaque.

Une série photographique, madrigalique, jouée de notes noires en silences blancs.

Accoster dans cette ville lacustre demeure une abstraction temporelle où la raison s’isole des territoires concrets, cependant encore inconnus, pour en composer une représentation intellective minimaliste.

Dès lors se dessinent les jalons d’un espace irrationnel où les silhouettes, les ombres et l’aquatique lumière d’un mois de janvier nous enseignent une autre réalité.

«Le paline di Venezia» :

Elles jalonnent, ici, les mesures d’un temps lissé par ce canal empreint d’Histoire et s’amusent à strier la perspective d’onirismes et la cadence effervescente de l’exploration.

Ainsi débutera, avec ces transmutations d’épreuves photographiques paysagères, un voyage sériel, intemporel et lagunaire de Claudio Monteverdi à Luigi Nono le jeune sinuant depuis Vittore Carpaccio à Luigi Nono l’ancien. Plus avant, le paysage évoquera les rigoureuses perspectives de Giovanni Bellini et, dans un frimas imaginaire, sur une île, la sensualité, cristallière et polychrome, des sculptures e Luciano Gaspari. Suite – Continue reading

L’arrivée à Venise – Série minimaliste

LArivée à Venise Série minimaliste 002

Reading Time: 4 minutes De l’apollinien au dionysiaque.
Une série photographique, madrigalique, jouée de notes noires en silences blancs.
Accoster dans cette ville lacustre demeure une abstraction temporelle où la raison s’isole des territoires concrets, cependant encore inconnus, pour en composer une représentation intellective minimaliste.
Dès lors se dessinent les jalons d’un espace irrationnel où les silhouettes, les ombres et l’aquatique lumière d’un mois de janvier nous enseignent une autre réalité.

«Le paline di Venezia» :

Elles jalonnent, ici, les mesures d’un temps lissé par ce canal empreint d’Histoire et s’amusent à strier la perspective d’onirismes et la cadence effervescente de l’exploration.
Ainsi débutera, avec ces transmutations d’épreuves photographiques paysagères, un voyage sériel, intemporel et lagunaire de Claudio Monteverdi à Luigi Nono le jeune sinuant depuis Vittore Carpaccio à Luigi Nono l’ancien. Plus avant, le paysage évoquera les rigoureuses perspectives de Giovanni Bellini et, dans un frimas imaginaire, sur une île, la sensualité, cristallière et polychrome, des sculptures e Luciano Gaspari. Suite – Continue reading

Pending you here – minimalisme

minimalisme

Reading Time: 4 minutes Composition pour : 
Contrebasse, Violoncelles, Violons, Clarinette-Basse, Haut-Bois, Cor Anglais, Cor Français, Trombone, Harpes, Xylophones, Cloches, Glockenspiel, Tambour. Suite – Continue reading

image_pdfimage_print