Page 2 sur 3
1 2 3

Krzysztof and Me – Loudun – Rock and Drôle

Reading Time: 5 minutes Diables de Loudun A Krzysztof Penderecki, dans son opéra “Die Teufel von Loudun”,  j’ai volé quelques “samples”… Ensuite “rockenrolliser” le tout! Asmoth   Les Diables de Loudun  Die Teufel von Loudun      …est un opéra en trois actes de Krzysztof Penderecki sur un livret en allemand du compositeur inspiré de l’affaire des démons de Loudun, composé en 1968 et créé le 20 juin 1969 au Staatsoper de Hambourg. L’œuvre est une commande de Rolf Liebermann alors à la tête du Staatsoper de Hambourg. Pour son premier opéra, Krzysztof Penderecki s’est inspiré de l’adaptation théâtrale que John Whiting a tiré en 1960 du roman d’Aldous Huxley The Devils of Loudun (1952). La mise en scène était… Suite – Continue reading

Doña Isabel de Porcel – Composition musicale

Reading Time: 2 minutes Doña Isabel de Porcel    Composition inspirée par le tableau de Francisco José de Goya y Lucientes: Doña Isabel de Porcel.  Bugle : Philippe Jeay Music inspired by Francisco José de Goya y Lucientes’ painting: Doña Isabel de Porcel   Portrait of Doña Isabel de Porcel …is an oil-on-canvas painting made by the Spanish painter Francisco Goya around 1805. The portrait depicts Isabel Lobo Velasco de Porcel, who was born at Ronda around 1780 and was the second wife of Antonio Porcel (a liberal also portrayed by Goya in 1806; yet his painting was lost in a fire). Isabel’s husband… Suite – Continue reading

Amélie Lovisolo Guillard – Morning

Reading Time: 1 minute Amélie Lovisolo Guillard    Pour ma fille Amélie…   Nous sommes en 2013 et tu vas avoir 18 ans ( Nous sommes en 2015 🙂 ) Morning Ice and Dreams*      Hipparchia     *Patricia Rondet : Chant   …Amélie Lovisolo Guillard  Suite – Continue reading

Le Vampire – Charles Baudelaire

Le Vampire

Reading Time: 2 minutes charles baudelaire le vampire     Toi qui, comme un coup de couteau, Dans mon cœur plaintif es entrée, Toi qui, comme un hideux troupeau De démons, vins, folle et parée, De mon esprit humilié Faire ton lit et ton domaine, — Infâme à qui je suis lié Comme le forçat à la chaîne, Comme au jeu le joueur têtu, Comme à la bouteille l’ivrogne, Comme aux vermines la charogne, — Maudite, maudite sois-tu ! J’ai prié le glaive rapide De conquérir ma liberté, Et j’ai dit au poison perfide De secourir ma lâcheté. Hélas ! le poison et le… Suite – Continue reading

Charles Baudelaire Spleen

Reading Time: 3 minutes charles baudelaire  spleen – charles baudelaire  spleen – charles baudelaire  spleen – charles baudelaire  spleen –charles baudelaire  spleen – charles baudelaire  spleen – charles baudelaire  spleen – charles baudelaire  spleen     Charles Baudelaire  Spleen Spleen Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle Sur l’esprit gémissant en proie aux longs ennuis, Et que de l’horizon embrassant tout le cercle Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits; Quand la terre est changée en un cachot humide, Où l’Espérance, comme une chauve-souris, S’en va battant les murs de son aile timide Et se cognant la… Suite – Continue reading

Charles Baudelaire: Le serpent qui danse

Le serpent qui danse

Reading Time: 2 minutes Le serpent qui danse   Le Serpent qui Danse   Que j’aime voir, chère indolente, De ton corps si beau, Comme une étoffe vacillante, Miroiter la peau ! Sur ta chevelure profonde Aux âcres parfums, Mer odorante et vagabonde Aux flots bleus et bruns, Comme un navire qui s’éveille Au vent du matin, Mon âme rêveuse appareille Pour un ciel lointain. Tes yeux où rien ne se révèle De doux ni d’amer, Sont deux bijoux froids où se mêlent L’or avec le fer. A te voir marcher en cadence, Belle d’abandon, On dirait un serpent qui danse Au bout d’un… Suite – Continue reading

Charles Baudelaire: Le Revenant

Reading Time: 3 minutes Le Revenant           Le Revenant   Comme les anges à œil fauve, Je reviendrai dans ton alcôve Et vers toi glisserai sans bruit Avec les ombres de la nuit ; Et je te donnerai, ma brune, Des baisers froids comme la lune Et des caresses de serpent Autour d’une fosse rampant. Quand viendra le matin livide, Tu trouveras ma place vide, Où jusqu’au soir il fera froid. Comme d’autres par la tendresse, Sur ta vie et sur ta jeunesse, Moi, je veux régner par l’effroi. Charles Baudelaire 1821-1867 The Ghost   Like angels with wild beast’s… Suite – Continue reading

Page 2 sur 3
1 2 3
image_pdfimage_print