Brutalisme, Bruitalisme – Vidéo minimaliste musiquée

Bruitalisme

Bruitalisme Dans cette confrontation du brutalisme au «bruitalisme» il y a la dénégation d’un univers cloisonné entre l’envers et l’avers d’une architecture où les lignes dextrogyres, délimitant les espaces clos, nous revoient inexorablement au même point de fuite. Sinon la suite est du minimaliste! ( et toc !) Note :  Dans le titre j’utilise l’adjectif «musiquée». Le verbe existe [http://www.cnrtl.fr/definition/musiquer]. Cependant l’utilisation de l’adjectif semble plus que rare.  Il existe aussi «Musicable»(Schaeffer Pierre – A la recherche d’une musique concrète – 1952, p.146), ainsi que «Musicant, -ante» et «Musiquant, -ante». Je dis ça parce-que j’ai eu une remarque un peu acerbe ( voir les commentaires ) sur l’inexistence… Suite – Continue reading

Brutalisme, Bruitalisme – Composition inorganique

Bruitalisme

Bruitalisme Brutalisme, Bruitalisme : Composition pour : Cuivres ( trombonnes, trompettes, Cors Français ) Cordes ( Violons, Violoncelles, Contrebasses ) Percussions ( Tambour, Timbales, Gongs, Percussions métalliques diverses: rampes d’escaliers, Escalier en fer, statue en bronze, grilles de fours, enclumes et autres objets enregistrés au hasard ! ) Voix: elles aussi enregistrées aux coïncidences des rencontres. Elles sont modifiées à loisir pour les rendre méconnaissables! Bruitalisme: dépendant musical du brutalisme architectural, illustre la vidéo du même nom. Le Bruitalisme est un terme, que je n’ai, pour l’instant, trouvé nulle part. N’ayant trouvé dans la grande armada des dictionnaires de langue française aucun mot susceptible d’interpréter élégamment mon… Suite – Continue reading

Brutalisme : les Boîtes à Outils

Brutalisme à l’écoute : Trouble in love story Le capitalisme mortifère est un bricoleur extrême de l’humanité. Méthodique, il  se doit de ranger ses outils et, pour ce faire, la verticalité semble l’agencement rêvé. Elle est à l’image de cette croissance qu’il voudrait infinie dans un espace limité. Dans cet empilement «l’inurbanisme et l’incivilisation» sont entretenus par un conditionnement psychique et despotique encore jamais atteint. Capital,  barbon putride, entasse ses outils selon les plans des bâtisseurs complices. Ce faisant, il empêche, entre eux, toute interaction et s’ingénie  à ce qu’ils cultivent, récoltent, payent et consomment leurs propres fruits tout en se multipliant et s’exterminant…… Suite – Continue reading