Cinq heures vingt-cinq au Mourillon

Cinq heures vingt cinq au Mourillon 010

Reading Time: 2 minutes Au Mourillon,
il est convenable, au solstice d’hiver, d’aller capturer des images. Cinq heures vingt-cinq au Mourillon, cette année il fait doux, pas moins de quatorze degrés, le temps est nuageux et quelques minuscules gouttes s’accrochent aux feuillages restants.
Cinq heures vingt-cinq c’est aussi le titre d’un roman d’Agatha Christie où il est question de spiritisme, du Capitaine Trevelyan retraité de la Royal Navy, de sa sœur, de son neveu, de sa nièce, de Miss Violette, de Mary Pearson et bien d’autres personnages. Tout ce petit monde sera confronté au meurtre du Capitaine annoncé lors d’une séance de spiritisme…
Peut-être que l’heure matinale, les lumières blafardes et le souvenir de l’histoire incitent cette série photographique… Suite – Continue reading

image_pdfimage_print