► Bienvenue – Welcome ◄-► Quoi de neuf – What’s News ◄

Reading Time: 11 minutes

Atelier de mécanique La SeyneL’Ancien Atelier de Mécanique – Musique quasi concrète

Composition originale de musique quasi concrète, pour :
Darbuka, Balafon,
Mbira (Sanza ), Kkwaenggwari,
Anvil (Enclume instrument de musique),
Grosse caisse (Bass Drum)  
avec beaucoup de bruits d’atelier, Bling/Blong , Clang, Clong, Criiii, Froutch, Klon/Klong/Klung, Zdoïng et encore quelques onomatopées industrielles, franchement, «dysgraphiques» ! 

La Suite >>>>>


baie du Lazaret - La Seyne sur MerAbstraction photographique de la baie du Lazaret à la Seyne sur Mer

 
Peut-être, pour le lieu, aurais-je du parler de conchyliculture, d’ostréiculture ou, encore, de mytiliculture pour donner un sens esthétique kantique à ces photographies transmutées.
De plus, indubitablement, il m’aurait fallu saluer le comte Michel de Pierredon, Raphaël Dubois, Laurent Caire et Georges Sand qui, tous en leur temps, ont contribué à la réputation de ce lieu empreint de cette magnificence surannée, cependant,  toujours présente.
Mais, cela n’aurait pas aidé, plus que ça, l’internaute, opiniâtre témoin de mon impitoyable volonté d’ignorer la réalité splendide de ces paysages, conséquemment à l’abstraire, afin de façonner ces vues grisantes qui me sont les plus délicieuses.

La suite >>>>>


 

clarinettesLa tentation du photographe – Etude pour deux clarinettes virtuelles

Petite réflexion musicale sur la tentation d’un photographe, qui, loin, bien à l’abri derrière son boitier photographique, muni d’un objectif lourdement impressionnant, vole le dos perlé d’écume d’une baigneuse…

Certains parleront du cadrage, de la profondeur de champ, d’ouverture, d’argentique numérique et d’autres fichues calembredaines, si peu vouées à l’intention artistique.
Il s’agit, certainement, du désir d’approcher, de toucher, de s’approprier ce dos majeur, plutôt que d’une considération technique sans grand intérêt ! Si fait, musiquons cette tentation!
 

Le réveil de la sorcièreLe réveil de la Sorcière

 

Composition pythonisante, sibylline et musicale pour une sorcière allégorique qui se réveille d’un long sommeil incorporel…

Pour trois synthétiseurs, deux pianos trifouillés, une contrebasse, une batterie avec quelques percussions complémentaires, une flûte orientale virtuelle  le Ney (nay, naï ou nâi), des voix empreintes d’une sorcellerie paganiste, féminine et phonique, un petit texte , des cordes irréelles, quelques sons à conséquence de catalyse et, pour finir, des effets acoustiques qui conjugueront diablement le tout.

La suite >>>>>


Pages ( 3 sur 7 ): « Précédent12 3 45 ... 7Suivant »

30 Commentaires

  1. ça l’fait grave !(même si relu 3 fois “À propos de la musique et des images” !)

  2. Frank Lovisolo-Guillard

    Merci ! Que trois fois ? 🙂

  3. Re bonjour, Franck (si vous me permettez de vous appeler par votre prénom),
    Je viens de me connecter sur votre blog pour découvrir votre travail.
    (J’ai accepté, hier, de devenir votre contact sur Viadeo sur la base de votre profil, mais n’avais rien écouté de vous : question de timing).
    Ma première réaction tient en deux mots : QUEL TALENT !!
    Passé ensuite ce premier…choc, voici, à brûle-pourpoint, et dans le désordre, ce qui me vient à l’esprit :
    – une imagination absolument foisonnante, débordante !
    Critère important, à mes yeux, pour un créateur.
    Car certains utilisent et ré-utilisent toujours les mêmes “recettes”…et en deviennent vite “fatiguants”. Par là-même, ils suscitent le désintérêt de l’auditeur.
    – du métier
    L’imagination à elle seule n’est pas suffisante…Au contraire, je crois qu’elle se libère davantage au suivi de certaines règles, certaines contraintes, établies au départ dans l’esprit du compositeur…
    On sent par ailleurs chez vous une connaissance solide des règles d’écriture, nécessaire, et absolue, à mon avis, dans tout travail de ce genre.
    – un appétit inouï de découverte : en effet, dans les domaines que vous explorez, peu de prédécesseurs…Des collègues, éventuellement…Mais tout de même…
    – une profondeur dans le propos
    Et, immense qualité, une profondeur qui est bien réelle, qui n’est pas feinte…
    Voilà…
    J’ai tout de même eu un regret (vous allez bondir : “lequel ?”, mais rassurez-vous tout de suite…!) : je n’ai pu écouter tous les extraits de votre bolg, certains ayant appramment du mal à fonctionner techniquement parlant. Tout au moins pour moi (les premiers…). Et, surtout pour le tout premier, au propos TRES alléchant, c’est frustrant !!!!
    Tenez-moi au courant de vos travaux par le biais de votre mail-list, ils m’intéressent.
    (D’autant que, comme vous, je m’intéresse à d’autres domaines artistiques que la musique…).
    Avec mes plus vifs encouragements,
    Hélène

  4. Y’as quand même bien de la chance d’être logé par Monseigneur D. !

  5. Comment un artiste peut-il en même temps être, sur les fils de commentaires des sites d’actualités, un chantre de la bien-pensance bobo débile ?

  6. ahh.. enfin une, de la musique ! et que je n’ai pas en stock..

  7. Un petit coucou en passant par là presque par hasard.
    Que vive la création !

  8. Enfin de la musique et des images sans ce conformisme ahurissant des artistes.
    C’est un réel plaisir de voyager dans un univers qui n’est pas pollué par les prétendus “analystes” de l’art et où on ne sent pas l’idéologie réductrice des écoles d’art et des conservatoires…
    Merci pour ce regard infini sur Nous…

  9. Jean-Pierre Hérault

    Très beau site avec un esprit encyclopédique !
    Bravo

  10. j adore

  11. C’est beau:le spectacle, les gens en paix dans leur diversité et avec l’art et la sensibilité du narrateur photographe et la musique…

  12. Merçi de nous distiller ces touches de poésie. Elles éclairent mon quotidien…

  13. S’en est ou le projet de permi de construction et inauguration? pour le project a la seyne du complexe Ateliers Mécaniques?

  14. Votre production est remarquable, sobre mais diablement léchée. C’est un enchantement à bien des niveaux, on ressort de chaque “séance” (car c’est d’un véritable spectacle qu’il s’agit, d’une représentation) grandi, enrichi, émerveillé … Bravo et merci pour vos propositions (les bandes-son … !)

  15. Moi, qui pourtant te connais si bien, je te découvre tous les jours avec enchantement.

  16. Frank je suis sous le charme et encore plus…
    Merci de nous offrir cette richesse.

  17. I’ve been surfing on-line greater than three hօurs these days,
    yet I by no means found ɑny interesting агticle like yours. It’s ⅼovely value enough for me. Personally, if
    all web owneг and bloggerѕ made good content material as you did, the web сan Ьe much more useful than ever before.
    “Dreams have as much influence as actions.” by Stephane Mallarme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *