► Bienvenue – Welcome ◄–► Quoi de neuf – What’s News ◄

Lovisolo
  Lovisolo
  EDITORIAL     à l’écoute : L’attente à la gare  LES ARTICLES          ABONNEMENT   

Nous sommes sous le règne de la médiocratie. Ordre qui s’est insinué dans tous les domaines…
Ce pitoyable Burkini va donner l’occasion à tout un tas de belligérants de régler leurs comptes et d’affirmer leurs pouvoirs, réglant leurs différents à voile et à peur !

Lire : Entretien avec Alain Deneault  pour son ovrage : La Médiocratie éditions LUX.


 LES ARTICLES 
expérienceNouveau: Expérience sur fond Noir : Immatière à réflexion

Suite vidéo peut-être antilogique de l’article «Expérimentation Numérique I – Matière à réflexion»
C’est la proposition, pour une continuation, d’imaginer ce minimalisme audiovisuel.
Sans véritablement créer l’absolument neuf, je ne fait que rappeler ce que j’avais pensé pour former un nouveau composé , une nouvelle réflexion. 
Une expérience, celle-ci sur fond noir, où s’anime «l’immatière».
BruitalismeBrutalisme, Bruitalisme – Vidéo Minimaliste.

Dans cette confrontation du brutalisme au «bruitalisme» il y a la dénégation d’un univers cloisonné entre l’envers et l’avers d’une architecture où les lignes dextrogyres, délimitant les espaces clos, nous revoient inexorablement au même point de fuite. 
Avec un tapuscrit béton d’Ingrid Tedeschi.

nature-morte-au-lunettesTrois Natures Mortes

Des bruits sculptés aujourd’hui méconnaissables.
On entend vaguement quelques sons, l’éclat d’un cor par-ci, l’ombre d’une cloche par-là, mais j’aimerai qu’il soit bien difficile, sinon impossible, de reconstituer les objets, ici, métamorphosés pour toujours…

….
 

Le 14 Août 2016: Patrouille de France, pas de trouille en France et pas d’annulation à Toulon.

 
Un prétexte à photographier les badauds à la nuque agile et les yeux au firmament.
Le spectacle est dans la foule. Les avions, chaque année, virevoltent pareillement à coup de cascades impressionnantes.

Le spectacle est bien rodé mais difficile à renouveler. La foule devient spectacle avec cette ribambelle de dissemblances fascinantes.

La suite >>>>>


Antimanuel de sonorisation

De retour dans le jardin qu’à sa mort Épicure nous léguât à la condition simple d’y perpétuer sa mémoire et d’y échanger des connaissances avec comme règle, s’il en est une, le faire avec plaisir.
La diffusion du savoir, en ces temps troubles, me semble essentielle, honorons les Lumières.
Le hommes devraient prendre conscience de l’immensité de l’univers et, devant cette démesure cosmique, réaliser la fragilité de l’existence. Les lignes qui vont suivre sont insignifiantes par rapport aux forces du cosmos qui existaient, existent et existeront bien après notre disparition.
Quant au sujet, le débat est ouvert. En bas de page on peut laisser un commentaire, une suggestion ou rien !
Ici, dans la ville perchée de Favienta Loca, le hussard n’est jamais venu. Pourtant le décor s’y prête et dans la chapelle de Notre Dame des Cyprès, plus bas, un ex-voto témoigne de l’épidémie de 1835.

Je ne serai pas surpris si, au hasard d’une ruelle, je croisai Angélo et Pauline fuyant la ville et ses troubles.
Pour autant, la pandémie mise en livre par Giono est dramatisée à l’excès et, historiquement, ressemble plus à la peste de 1721 qui fit près de 100 000 victimes en Provence. Le choléra, décor principal, sert à mettre en évidence l’égoïsme, la haine, la peur. Le sujet semble intemporel.

Certes, on est libre de penser qu’à l’ouverture du site vers 17h00 ce sera bien «La nuit des Pêcheurs» et que, dés le dernier le tonneau de bière locale épuisé, ce sera pour beaucoup la nuit des pécheurs!
Et tant mieux car l’annulation de la festivité n’a pas eu lieu.
Un beau pied de nez à tous ceux qui se prétendent d’une morale mortifère.
Un beau constat! à Toulon pas beaucoup de pétochards et, malgré le climat délétère, le joyeux monde est venu se distraire à grand coups de sardines et de bière! 
 
 
Qui l’eut grue ? Des photos du port de La Valette à Malte distinguée par le titre de Città Umilissima!
Cette citée, Il faut la voir d’un bateau ou d’un oiseau. Choisissons le plus simple!
 
Aurore, Ocre, Beige, Bisque, Ambre, Blond, Chamois, Jaune de Naples, Blanc et quelques Gris sont, à mon idée, les couleurs dominantes de la ville vers midi au soleil d’été.
Cet ensemble de notes colorées est posé sur la partitions profondément bleue et verte d’une mer sans fond.
 
Il est important de savoir que l’Oriel est une avancée en encorbellement aménagée sur un ou plusieurs niveaux d’une façade et que l’encorbellement désigne toute saillie qui porte à faux au nu d’un mur (ça c’est fait!).

Il ne faut pas confondre l’oriel avec le moucharabieh bien qu’il arrive que les oriels en soient équipés!

On raconte, qu’en Inde, les femmes l’utilisaient pour regarder à l’extérieur de leur logement sans être vues. Il parait logique que cette pratique ne s’est ni limitée aux femmes et ni à un seul pays.
 …
 
Île de MalteOuvertures, Portes, Heurtoirs et autres Quincailleries sur l’île de Malte.
 
La porte est un choix : ouverte ou fermée.
Mettre à la porte. Porte-à-porte. Les portes blindées.
Les portes des vieilles maisons: l’histoire et des histoires.
Les portes de secours ne sont ouvertes que d’un côté.
Là où il y a une porte il y a des murs. Journée portes ouvertes.
Entrer dans le monde par la belle porte. Nuit porte fermée.
WattAntimanuel de sonorisation: C’est le Watt qu’il préfère!
 
Ah oui, Antimanuel de Sonorisation! Et bien oui, un clin d’œil à un philosophe, c’est permis non? 
 
De retour dans la grande surface qui lui a vendu un système de sonorisation pour faire Balèti dans son salon, Maurice s’exprime ainsi:
«Ho, collègue, tu m’as vendu un ampli et des baffles de 200 Wouates et j’entends un beignet.
Pas moyen de faire danser même si je mets à dix ( chiffre cabalistique en sonorisation ).
Mon collègue (un autre) il a acheté un système, pareil, de 200 Wouates et quand il a mis le son à sept ça m’a enrhumé.
Ho! collègue (le premier, le vendeur) qu’est-ce qu’il se passe, c’est en panne ou c’est pas les mêmes Wouates?»
 
 
Vingt et un Aphorismes Enchevêtrésaphorismes
 
Composition en OPM (Ordinateur Piloté par un Musicien) pour:

Quatre synthétiseurs analogiques numériquement dématérialisés dont deux utilisés pour les séquences.
Quatre «samplers»: deux avec percussions qui à priori n’en étaient pas. Un qui ne lira que des très basses fréquences et enfin le dernier dont je me jouerai des voix thaumaturgiques.
Une piste pourvue d’aphorismes acoustiques.
Huit enregistrements dans une douche d’un métronome datant d’au moins un siècle. Ce chiffre me sied puisque Gyorgy Ligeti a déjà fait 100, sans salle de bain, et que si l’on écrit huit horizontalement on obtient l’infini!
Deux échos distincts presque inaudibles.
Deux réverbérations beaucoup moins insubstantielles qu’il n’y parait.
Le traitement du son s’est fait en temps irréel car notre réalité n’est en fait qu’une infime interaction que nous avons avec l’univers.

Des gens à Milan  035Des gens à Milan au mois de juin
 
C’est vrai j’aurai pu prendre en photo  la cathédrale de Milan, Il Duomo, et la présenter ici…

Mais à quoi bon?Il Duomo, tout le monde le prend en photo, même qu’à force de lui piquer des photons ça pourrait bien finir par l’user!

J’ai trouvé nettement plus amusant de photo-chasser! Les prédateurs sont toujours là où il y a du gibier!Et ici, à Milan, Piazza del Duomo, il y en à. Toutes les nationalités sont présentes un vrai régal anthropologie et ethnologique!

Ça bouge dans tout les sens. Jeunes et moins jeunes dans le même but touristique pour les uns et certainement à destination du travail pour les autochtones.

 
Emballé par Christo - Floating PiersEmballé par Christo par «The Floating Piers» sur le lac D’Iseo
 
Sa toute dernière création, “The floating Piers” est ouvert au public depuis le 18 juin 2016 sur la Lac D’Iseo. C’est là que nous sommes allés, avec Ingrid Tedsechi, voir cette incroyable installation de Land Art.

220000 cubes des plastiques recyclables, assemblés en passerelles et recouvertes d’un tissu orange, flottent et ondulent sur l’eau. Elles rejoignent les Iles de Monte Isola et celle de San Paolo. Un oeuvre d’art en Christo liquide comme l’a souligné mon ami Gérard Ponthieu à qui je narrais l’épopée au rangement aquatique!

Lipari-Vue D en Haut
Isola di Lipari – Un viaggio con Daniele
Le récit du tour de l’île Lipari, pays de la pierre ponce, avec notre guide Daniele.
 
«Daniele nous raconte toutes les difficultés inhérentes à la vie sur Lipari et dans les îles Éoliennes, cette impression d’être abandonné voire méprisé par l’Europe du Nord. Bruxelles est si loin et si différente, le plat pays et le volcan. Il nous parle de sa fille qui va à l’école, de sa femme qui lui aura préparé des pâtes à midi, de ses ancêtres et de cette maison qu’il construira de ses mains. Il nous explique l’avant Unesco et l’après, les bouleversements de la communauté insulaire dus à la fermeture de l’usine de ponce.»
 
 
ToulonToulon Extrêmement
Photographier la couleur du ciel et en saisir le silence. Des lignes verticales où l’ombre définit le mouvement.
Dans quel sens faut-il les voir? Peu importe.
Capter l’horizon en une ouverture pour faire le vide avec l’image photographique choisie en fonction de la couleur.
Un décor beaucoup trop classique avec une lumière saturée en pénombres immobiles.
La volonté de netteté est visible et le flou en est l’émotion perceptible.

Isola de vulcano - Cristaux de soufreIsola di Vulcano, le port, les fleurs, le volcan et ses cristauxVulcano-634.

  Récit d’un Voyage  
Tout comme à il volcano solfatara près de Naples, ce qui surprend, quand on arrive, c’est l’odeur de soufre.
A Naples nous sommes dans un cratère volcanique, ici nous sommes sur le port.
Il y a, à quelques mètres, des fumerolles. Aucun doute, nous sommes bien sur un volcan actif!
 

VulcanoVulcano – Composition pour bruits de pas sur un Volcan

C’est vrai qu’il y a un son pour chaque chemin.
Celui de Vulcano est caractéristique.
C’est intéressant, me faisait remarquer Ingrid, quand nous nous apprêtions, après la visite, à descendre le flanc du Vulcano…
C’est le bruit des roches volcaniques du chemin.
Un curieux crissement.
Peut-être devrais-tu l’enregistrer, dit-elle…
 
 

 à l’écoute : L’attente à la gare                 Haut de Page – Top 

Lovisolo – Lovisolo – Lovisolo – Lovisolo – Lovisolo – Lovisolo – Lovisolo – Lovisolo – Lovisolo – Lovisolo…

Lovisolo

16 Comments

  1. ça l’fait grave !(même si relu 3 fois “À propos de la musique et des images” !)

  2. Frank Lovisolo-Guillard

    Merci ! Que trois fois ? 🙂

  3. Re bonjour, Franck (si vous me permettez de vous appeler par votre prénom),
    Je viens de me connecter sur votre blog pour découvrir votre travail.
    (J’ai accepté, hier, de devenir votre contact sur Viadeo sur la base de votre profil, mais n’avais rien écouté de vous : question de timing).
    Ma première réaction tient en deux mots : QUEL TALENT !!
    Passé ensuite ce premier…choc, voici, à brûle-pourpoint, et dans le désordre, ce qui me vient à l’esprit :
    – une imagination absolument foisonnante, débordante !
    Critère important, à mes yeux, pour un créateur.
    Car certains utilisent et ré-utilisent toujours les mêmes “recettes”…et en deviennent vite “fatiguants”. Par là-même, ils suscitent le désintérêt de l’auditeur.
    – du métier
    L’imagination à elle seule n’est pas suffisante…Au contraire, je crois qu’elle se libère davantage au suivi de certaines règles, certaines contraintes, établies au départ dans l’esprit du compositeur…
    On sent par ailleurs chez vous une connaissance solide des règles d’écriture, nécessaire, et absolue, à mon avis, dans tout travail de ce genre.
    – un appétit inouï de découverte : en effet, dans les domaines que vous explorez, peu de prédécesseurs…Des collègues, éventuellement…Mais tout de même…
    – une profondeur dans le propos
    Et, immense qualité, une profondeur qui est bien réelle, qui n’est pas feinte…
    Voilà…
    J’ai tout de même eu un regret (vous allez bondir : “lequel ?”, mais rassurez-vous tout de suite…!) : je n’ai pu écouter tous les extraits de votre bolg, certains ayant appramment du mal à fonctionner techniquement parlant. Tout au moins pour moi (les premiers…). Et, surtout pour le tout premier, au propos TRES alléchant, c’est frustrant !!!!
    Tenez-moi au courant de vos travaux par le biais de votre mail-list, ils m’intéressent.
    (D’autant que, comme vous, je m’intéresse à d’autres domaines artistiques que la musique…).
    Avec mes plus vifs encouragements,
    Hélène

  4. Y’as quand même bien de la chance d’être logé par Monseigneur D. !

  5. Comment un artiste peut-il en même temps être, sur les fils de commentaires des sites d’actualités, un chantre de la bien-pensance bobo débile ?

  6. ahh.. enfin une, de la musique ! et que je n’ai pas en stock..

  7. On se sent tout de suite “bienvenue” et dans l’ambiance! Très belle page.

  8. Un petit coucou en passant par là presque par hasard.
    Que vive la création !

  9. Enfin de la musique et des images sans ce conformisme ahurissant des artistes.
    C’est un réel plaisir de voyager dans un univers qui n’est pas pollué par les prétendus “analystes” de l’art et où on ne sent pas l’idéologie réductrice des écoles d’art et des conservatoires…
    Merci pour ce regard infini sur Nous…

  10. Jean-Pierre Hérault

    Très beau site avec un esprit encyclopédique !
    Bravo

  11. j adore

Libre Expression : c'est à vous ...