envraC50 avec Madame Yevonde

ENVRAC50 076 IMA

Reading Time: 69 minutes Avec Madame Yevonde (1893-1975),Photographe. A cette Ă©poque, ses collĂšgues et le grand public trouvaient que la couleur photographique Ă©tait inacceptable et mĂȘme contre nature. Ils demeuraient fortement hostiles Ă  son nouveau travail. Yevonde s’est alors donnĂ© pour mission de convertir ce public « daltonien » et qu’il reconsidĂšre positivement la couleur.

Suite – Continue reading

ENVraC49 avec Elizabeth Alice Austen

ENVraC49IMA

Reading Time: 64 minutes Avec Alice Austen, nĂ©e le 17 mars 1866 Ă  Staten Island (New York) et morte le 9 juin 1952 au mĂȘme endroit.
Photographe amatrice américaine, elle est une des premiÚres femmes photographes américaines à travailler en extérieur.
Homosexuelle, Alice Austen Ă©tait une rebelle qui a rompu avec les contraintes de son milieu social victorien.

Suite – Continue reading

enVrAc48 avec GeneviĂšve Élisabeth DisdĂ©ri

eVrAc48 N°064

Reading Time: 62 minutes Avec GeneviĂšve Élisabeth DisdĂ©ri (1817-1878), une des premiĂšres photographes françaises.
En 1843, elle épouse le célÚbre photographe André-Adolphe-EugÚne Disdéri.
En 1840, ils s’associent pour la gestion un atelier de daguerrĂ©otype dans la ville de Brest.
Elisabeth s’est fait connaitre en prenant deux Ă©preuves en extĂ©rieur,fait rarissime Ă  cette Ă©poque, dans la campagne Brestoise.
Elles Ă©taient intitulĂ©es « Ruines de l’Abbaye de la Pointe St Mathieu » et « CimetiĂšre de Plougastel » en 1856.

Suite – Continue reading

ENVrac47 – avec Lotte Jacobi, photographe amĂ©ricaine d’origine allemande.

Lovisolo-Frank-ENVrac47

Reading Time: 61 minutes «Je devais ĂȘtre photographe et c’est tout». Photographe amĂ©ricaine d’origine allemande. Lotte Jacobi est surtout rĂ©putĂ©e pour ses portraits photographiques, qui, dans leur ensemble, forment une sorte de chronique de l’Ă©poque.
Suite – Continue reading

EnVrAC46 – avec Gertrude KĂ€sebier, photographe portraitiste amĂ©ricaine.

Toulon

Reading Time: 57 minutes Photographe amĂ©ricaine nĂ©e Gertrude Stanton, le 18 mai 1852 Ă  Des Moines dans l’Iowa. Elle participa Ă  la fondation du groupe «Photo-Secession», qui eut une importance dĂ©terminante dans l’histoire de la photographie amĂ©ricaine. Son Ɠuvre est surtout rĂ©putĂ©e pour ses portraits des Indiens d’AmĂ©rique, de femme et ses scĂšnes d’intĂ©rieur. Suite – Continue reading

envraC45 – avec Gerda Taro, photographe de guerre trop longtemps oubliĂ©e.

EnVrAc45 n° 059

Reading Time: 53 minutes PlutĂŽt que dans un tiroir avec Gerda Taro, premiĂšre femme photographe de guerre Ă  avoir trouvĂ© la mort lors d’un reportage (Espagne 1937).
Trop longtemps oubliĂ©e, la dĂ©couverte de 4500 nĂ©gatifs en 2007 dans une valise Ă  Mexico permit de reconsidĂ©rer l’importance de son travail.
C’est elle qui va « inventer » le personnage de Robert Capa faisant de Friedmann un photographe « amĂ©ricain », heureux stratagĂšme qui propulsera leurs carriĂšres. C’est ainsi qu’elle devient Gerda Taro qui fera, avec succĂšs, la promotion des clichĂ©s du rĂ©putĂ© Robert Capa.
En pleine guerre d’Espagne, le 25 juillet 1937, alors que les combats font rage autour de Madrid, elle est Ă©crasĂ©e par un char rĂ©publicain non loin de Brunete. Elle dĂ©cĂšde le lendemain Ă  l’hĂŽpital de l’Escurial prĂšs de Madrid.
Son enterrement au cimetiÚre du PÚre-Lachaise, le 1er août 1937, devient une manifestation antifasciste. Pablo Neruda et Louis Aragon prononceront son éloge funÚbre.
En 1938, Robert Capa publiera en sa mémoire « Death in the Making », rassemblant des photos réalisées en commun.
Puis elle disparaĂźt des souvenirs, quasiment jusqu’en 2007 et la dĂ©couverte de la fameuse valise mexicaine.
Suite – Continue reading

envraC44 – En attendant Modotti : Lucia Moholy

Foix

Reading Time: 48 minutes Du Rififi au Bauhaus !

Lucia Moholy, photographe, a eu du mal Ă  obtenir la reconnaissance de son travail qu’elle fit, pour une partie, dans l’ombre de son mari… 
… Pourtant, ses images Ă©taient largement utilisĂ©es pour le marketing, dans les catalogues de vente de l’école Bauhaus, ainsi que dans les livres publiĂ©s pour le Bauhaus.
Fuyant l’Allemagne du troisiĂšme Reich, elle a tout laissĂ© Ă  Berlin, y compris les lourds nĂ©gatifs sur verre de ses photographies du Bauhaus, qui se sont retrouvĂ©es entre les mains de Walter Gropius.
Alors qu’elle rĂ©sidait Ă  Londres, un nouvel engouement pour le Bauhaus s’est affirmĂ©. Elle a vu de nombreux catalogues du Bauhaus imprimĂ©s avec ses images qu’elle pensait perdues.
Walter Gropius ( «le saligaud» N.D.A) les utilisait sans son accord , sans la nommer et, bien Ă©videment, sans la rĂ©tribuer….
Pour la suite on clique ( sans les clacs ) ! Suite – Continue reading