Sousleaugraphie hédonistique : Algues au rythme de Nicolas de Chamfort

Reading Time: 7 minutes
   Pages  1    2    3    5  
Oyez ! Oyez, trois fois Oyez !
36137355 10214436958710798 864771813710757888 o

Plage de la Mitre, Toulon en Juin 2018

Pourtant ce n’est pas faute de le dire et de le répéter:
La mer n’est pas une poubelle.
Alla Rinfusa 03 N° 139On est prié de jeter ou ramener ses saloperies et autres crasses dans un contenant prévu à cet effet.
Si, par exemple, l’action d’emporter une bouteille au recyclage est épuisant, avilissant et encore humiliant, il existe des poubelles sur les plages. C’est un objet aisément reconnaissable. Certains, parait-il, en possèdent une à leur domicile. Elles sont communément plus discrètes ce qui n’empêche pas leur usage.
Notons qu’icelles, sur les plages, ne sont pas “anti-mouettes”. Il est conséquemment préférable de ramener vos reliefs et autres rogatons, des indispensables repas et beuveries balnéaires, dans un des conteneurs hermétiques dont la ville, à grand renfort d’élus, s’enorgueillit tous les jours!
On ne peut, en aucun cas, tenir pour responsable, de la dispersion des déchets écœurants, les oiseaux maritimes et certains mammifères étrangement qualifiés d’inférieurs par le plus destructeur d’entre eux…

sousleaugraphiste001 3

On progresse !!
Avant elles étaient vides ! maintenant elles sont pleines, abandonnées, oubliées, jetées, allez savoir.
Bien sur il faut les enlever de là…
J’étais là, clapotant, palmes aux pieds, le masque de plongée tel un heaume, engoncé de mon haubert aquatique, les bouteilles dans la mains droite et l’appareil photo dans la main gauche, sans parler du sac étanche qui me permet de sortir de l’eau là où je veux, qui me suit fidèle, flottant et docile sans aboyer.
Je hèle un individu sur la plage afin qu’il m’aide à me débarrasser des deux récipients encombrants et certainement imbuvables.
Impossible de lui faire lever son gros derrière de sa serviette. Cet imbécile m’a baragouiné que ça ne le concernait pas. Il est vrai que la poubelle se trouve alors à une cinquantaine de mètres, évidement sans véhicule c’est un exploit harassant pour un jeune sportif !
S’il avait posé le pied sur l’une des bouteilles et que celle-ci eut l’idée saugrenue de se rompre, je pense que les vacances ce primate en cours d’évolution aurait pu se terminer dans un endroit calme et reposant, l’hôpital : points aux pieds, un régal.
Bref je me suis débrouillé avec les deux canettes…
Il est bon de noter que cette marque de bière à l’idée idiote de coller des étiquettes en plastique… Si le verre ne présente pas de toxicité et finit par redevenir sable le plastique lui va flotter très longtemps. Un sacrifice au dieu Marketing sans doute…
Quoi qu’il en soit ces deux boissons n’avaient rien à faire là… L’exploit d’autres imbéciles…
 
Signaler un problème – Report a problem
..Nicolas de Chamfort.
Pages ( 5 sur 5 ): « Précédent1 ... 34 5
Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 Commentaires

  1. Magnifique voyage, bravo et merci !

    Un bémol, c’est la cas de le dire, concernant la musique qui, pour une fois, ne me semble pas coller à la beauté aquatique des images. Et même : elle m’agace ! C’est dit, et va pas te noyer pour autant !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.