EnVrac39 : Accumulation photographique avec Julia Margaret Cameron

Julia Margaret Cameron

Musique : Il volcano Solfatare accumulation
Pérégrinations Photographiques, avec la photographe Julia Margaret Cameron
où une accumulation n’est jamais ouvertement répétitive.

   Cet article comporte plusieurs pages – This post contains several pages   



    Quelques à-propos photographiques au collodion humide    
Julia Margaret Cameron  
Julia Margaret Cameron par George Frederic Watts

Julia Margaret Cameron par George Frederic Watts

...est née le 11 juin 1815 à Calcutta et disparaît le 26 janvier 1879 à Ceylan est une photographe amatrice britannique, surtout connue pour ses portraits de célébrités de son temps. Julia Margaret fut élevée en France et en Angleterre, avant de retourner en Inde en 1834. 

Elle réalisa aussi des illustrations photographiques inspirées par la peinture préraphaélite anglaise.

Letter cameron-to-Herschel 31dec1864

Lettre du 31 décembre 1864, 
« Qu’est-ce qu’une mise au point ? Et qui a le droit de dire quelle mise au point est légitime ? Mon aspiration est d’ennoblir la photographie et d’inscrire sa particularité et ses usages dans les beaux-arts en associant le réel et l’idéal, et, sans y sacrifier la vérité, par un dévouement total à la poésie et à la beauté. »
«What is focus – & who has a right to say what focus is the legitimate focus – My Aspirations are to ennoble Photography and to secure for it the character and uses of High Art by combining the real and Ideal and sacrificing nothing of the Truth by all possible devotion to Poetry and beauty.»

Lettre de Julia Margaret Cameron à John Herschel, 31 décembre 1864

En 1863, alors que Julia Margaret Cameron fêtait ses 48 ans, sa fille aînée lui offrit un appareil photo. Elle se lança avec passion dans la photographie et entreprit alors une véritable carrière de photographe. Elle employait le procédé au collodion humide, convertissant sa cave à charbon en cabinet noir et un poulailler vitré en atelier. En moins d’un an, elle devint membre de la Société photographique de Londres. Sa force de caractère et sa position sociale lui permettaient de mener de front cette activité dévorante et la conduite d’une nombreuse maisonnée — dont six enfants.

Sadness, by Julia Margaret Cameron 1864

Julia Margaret Cameron n’était pas une technicienne accomplie mais elle ne cherchait pas à produire des images documentaires nettes et détaillées. Elle pensait que la photographie pouvait être un art, si elle était pratiquée avec imagination, esprit et sens esthétique. Elle écrivit : « j’aspirais à capter toute la beauté qui se présentait devant moi et finalement, cette aspiration a été satisfaite». Elle prit ainsi part au débat qui avait surgi depuis quelques années, à savoir si la photographie pouvait avoir une valeur artistique ou pas.

La majeure partie des photographies de Cameron entre dans deux catégories : les portraits et les illustrations pour des œuvres littéraires.

En 1875, à court d’argent, les Cameron retournèrent à Ceylan. D’après sa correspondance, Julia avait des difficultés à se procurer les produits chimiques et l’eau pure dont elle avait besoin pour réaliser ses tirages photographiques. Proportionnellement, les images qui subsistent de cette période sont moins nombreuses.

Au début du XXe siècle, Alfred Stieglitz publia des travaux de Cameron et contribua ainsi à les remettre d’actualité. Les portraits de la photographe victorienne sont proches des effets recherchés par les pictorialistes dont Stieglitz était précédemment le chef de file, mais surtout d’une photographie directe ou pure (la straight photography) dont il fit la promotion après 1907.

Source et suite >>>>>


John Herschel by Jula Margaret Cameron, Abril 1867

John Herschel by Jula Margaret Cameron, Abril 1867

Julia Jackson, par Julia Margaret Cameron (1867).

Julia Jackson, par Julia Margaret Cameron (1867).

The Whisper of the Muse, by Julia Margaret Cameron (1865)

The Whisper of the Muse, by Julia Margaret Cameron (1865)

Charles Hay Cameron, by Julia Margaret Cameron 1864

Charles Hay Cameron (husband), by Julia Margaret Cameron 1864

 

A Group of Kalutara Peasants 2, by Julia Margaret Cameron 1875

A Group of Kalutara Peasants 2, by Julia Margaret Cameron 1875

 

Untitled (Ceylon) 2, by Julia Margaret Cameron - 1 septembre 1875

Untitled (Ceylon) 2, by Julia Margaret Cameron – 1 septembre 1875


Source et compléments

Pages ( 1 sur 12 ): 1 23 ... 12Suivant »
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.