Les Plantes à la Sorgue, moyennant un diaporama inopiné.

Reading Time: 2 minutes La sorgue est la nuit.

On y trouve l’image d’une liberté encore envisageable et l’imminent infini d’un improbable voyage, spectacle (macro) photographique où il me plait d’établir un équilibre précaire entre l’espace du réel et sa projection à la limite de notre conditionnement perceptuel.
C’est une expérience qui se pratique avec une singulière contemplation d’un environnement compréhensible et familier, pour mieux échapper aux codes qui régissent le champ qui nous entoure, afin d’exposer, à nouveau, ce qui n’est pas révélé, du moins pas instantanément.
Avec un diaporama transitant en Möbius d’un univers à l’autre sur l’incertitude d’un ruban imaginaire.
Une abstraction fantastique d’un «suivez-moi-jeune-homme» onirique et cosmique… Suite – Continue reading

image_pdfimage_print