Page 1 sur 2
1 2

Abstraction photographique de la baie du Lazaret à la Seyne sur Mer

baie du Lazaret - La Seyne sur Mer

Reading Time: 3 minutes Peut-être, pour le lieu, aurais-je du parler de conchyliculture, d’ostréiculture ou, encore, de mytiliculture pour donner un sens esthétique kantique[1] à ces photographies transmutées.
De plus, indubitablement, il m’aurait fallu saluer le comte Michel de Pierredon, Raphaël Dubois, Laurent Caire et Georges Sand qui, tous en leur temps, ont contribué à la réputation de ce lieu empreint de cette magnificence surannée, cependant,  toujours présente.
Mais, cela n’aurait pas aidé, plus que ça, l’internaute, opiniâtre témoin de mon impitoyable volonté d’ignorer la réalité splendide de ces paysages, conséquemment à l’abstraire, afin de façonner ces vues grisantes qui me sont les plus délicieuses.

[1]L’ajout de guillemets aurait été impropre au gag ! Suite – Continue reading

Mémoire d’opéra par Ingrid Tedeschi : Le ressouvenir de ce qui fut

Mémoire d'opéra - Ingrid Tedeschi

Reading Time: 4 minutes Depuis sa construction en 1862, l’Opéra de Toulon anime la vie culturelle et sociale de notre ville. Lieu de spectacle avant toute chose, l’Opéra a longtemps été une salle polyvalente où l’on organisait meeting, bals, fêtes enfantines, cérémonie de remise des diplômes …
C’est cette mémoire que ce livre tente de reconstruire.
Suite – Continue reading

Faron, Far-Ombre : une série Noire & Blanche pluvieuse et jubilatoire

Faron

Reading Time: 2 minutes Aujourd’hui, le Mont-Faron demeure dans les nuages et la pluie.
Une aubaine pour photographier de fantomatiques formes arborescentes.
Des branchages qui paraissent harper le blanc sombre des cumulus éthérés qui s’alanguissent, ruisselants sur les falaises calcaires à 584m au-dessus de Toulon.  Suite – Continue reading

Atelier de mécanique : une démolition positive

Démolition partielle Mars 2018

Reading Time: 3 minutes Bien que les Photographies puissent paraître rudes, il y a là un aspect très positif dans cette entreprise de destruction: il s’agit d’enlever ce qui n’est pas la structure et la charpente et de dépolluer le lieu.
En effet, nous sommes dans la première phase de reconversion de l’atelier de mécanique (atelier des turbines) qui se trouve à la Seyne-sur-Mer dans le Var.
Il ne disparaîtra pas. Suite – Continue reading

De la neige sur l’ancienne mine de cuivre de Cap Garonne

Mine de Cap Garonne

Reading Time: 5 minutes mine de Cap Garonne à l’écoute : Molier Amicta Solier – Le 27 février 2018 Visite d’un lieu sculpté par la neige qui me fascine par son histoire et quelques somptueux souvenirs. C’était il y a quelques années : avec des amis nous avions, à mon initiative, choisi comme innocent loisir la visite des mines abandonnées de la Provence cristalline . Avec Laure Anfosso, Eric Besse, Jacques et Christine Pilato et Jeanne Michaud, ma compagne à l’époque, qui abandonna très vite cette activité pour cause de claustrophobie minière. Quelques personnes ont voulu nous accompagner mais sans souci de sécurité. Conséquemment notre vocation… Suite – Continue reading

Regards: du sol un show éthéré en 2016

Patrouille de France

Reading Time: 3 minutes Patrouille de France à l’écoute : Pasithea Cale   Le 14 Août 2016: Patrouille de France, pas de trouille en France et pas d’annulation à Toulon. Un prétexte à photographier les badauds à la nuque agile et les yeux au firmament. Le spectacle est dans la foule. Les avions, chaque année, virevoltent pareillement à coup de cascades impressionnantes. Le spectacle est bien rodé mais difficile à renouveler. La foule devient spectacle avec cette ribambelle de dissemblances fascinantes. En 12 septembre 1909 à Brescia meeting aérien. « Alors que le Grand Prix de Brescia de 50km venait d’être remporté par le flegmatique américain, paraissait Rougier[1], plus… Suite – Continue reading

Fayence sans E.mail

Fayence sans E.mail

Reading Time: 3 minutes Fayence à l’écoute : Migration Fayence Ici, dans la ville perchée de Favienta Loca, le hussard n’est jamais venu. Pourtant le décor s’y prête et dans la chapelle de Notre Dame des Cyprès, plus bas, un ex-voto témoigne de l’épidémie de 1835. Je ne serai pas surpris si, au hasard d’une ruelle, je croisai Angélo et Pauline fuyant la ville et ses troubles. Pour autant, la pandémie mise en livre par Giono est dramatisée à l’excès et, historiquement, ressemble plus à la peste de 1721 qui fit près de 100 000 victimes en Provence.   Le choléra, décor principal, sert à mettre en évidence l’égoïsme, la haine, la peur. Le sujet semble… Suite – Continue reading

Page 1 sur 2
1 2
image_pdfimage_print