DJ Now

DJ     Bass : Dj Philippe Jeay   C’est quoi DJ ? Le terme original de DJ désigne la personne qui tient le microphone et intervient en direct sur la version instrumentale d’un disque (souvent en face B), dans les « sound systems » jamaïcains. Le deejay reggae est un artiste vocal au même titre que le chanteur. Son style vocal est un mélange de voix parlée, scandée et chantée et préfigure en cela celui du rappeur. … Après avoir émergé dans les années 1950 (les deejays se contentaient alors de glisser de courtes interjections dans la musique), ils ont été reconnus… Suite – Continue reading

Welcome to my beat – the great pyramid

pyramid

pyramid C’est dur de trouver un titre ! Beat Rock Pyramidal! Hello hello, Ladies and gentlemen, I see the great pyramid flying through the sky…  Normal c’est la saison ! Bass : Philippe Jeay Giza is located west and south of modern Cairo, in the vast desert imagined by the ancient Egyptians to be the land of the dead. Guarded by the Great Sphinx, the plateau is dominated by the massive pyramids of Khufu (Gr. Cheops), Khafre (Gr. Chephren), and Menkaure (Gr. Mycerinus), all of whom ruled Egypt during the 4th Dynasty (c. 2500 BC). The royal pyramid complexes, which… Suite – Continue reading

Doña Isabel de Porcel – Composition musicale

Doña Isabel de Porcel    Composition inspirée par le tableau de Francisco José de Goya y Lucientes: Doña Isabel de Porcel.  Bugle : Philippe Jeay Music inspired by Francisco José de Goya y Lucientes’ painting: Doña Isabel de Porcel   Portrait of Doña Isabel de Porcel …is an oil-on-canvas painting made by the Spanish painter Francisco Goya around 1805. The portrait depicts Isabel Lobo Velasco de Porcel, who was born at Ronda around 1780 and was the second wife of Antonio Porcel (a liberal also portrayed by Goya in 1806; yet his painting was lost in a fire). Isabel’s husband… Suite – Continue reading

Charles Baudelaire Le Vampire

Le Vampire

charles baudelaire le vampire     Le Vampire   Toi qui, comme un coup de couteau, Dans mon cœur plaintif es entrée, Toi qui, comme un hideux troupeau De démons, vins, folle et parée, De mon esprit humilié Faire ton lit et ton domaine, — Infâme à qui je suis lié Comme le forçat à la chaîne, Comme au jeu le joueur têtu, Comme à la bouteille l’ivrogne, Comme aux vermines la charogne, — Maudite, maudite sois-tu ! J’ai prié le glaive rapide De conquérir ma liberté, Et j’ai dit au poison perfide De secourir ma lâcheté. Hélas ! le… Suite – Continue reading

Charles Baudelaire Spleen

charles baudelaire  spleen – charles baudelaire  spleen – charles baudelaire  spleen – charles baudelaire  spleen –charles baudelaire  spleen – charles baudelaire  spleen – charles baudelaire  spleen – charles baudelaire  spleen     Charles Baudelaire  Spleen Spleen Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle Sur l’esprit gémissant en proie aux longs ennuis, Et que de l’horizon embrassant tout le cercle Il nous verse un jour noir plus triste que les nuits; Quand la terre est changée en un cachot humide, Où l’Espérance, comme une chauve-souris, S’en va battant les murs de son aile timide Et se cognant la… Suite – Continue reading

Charles Baudelaire: Le serpent qui danse

Le serpent qui danse

Le serpent qui danse   Le Serpent qui Danse   Que j’aime voir, chère indolente, De ton corps si beau, Comme une étoffe vacillante, Miroiter la peau ! Sur ta chevelure profonde Aux âcres parfums, Mer odorante et vagabonde Aux flots bleus et bruns, Comme un navire qui s’éveille Au vent du matin, Mon âme rêveuse appareille Pour un ciel lointain. Tes yeux où rien ne se révèle De doux ni d’amer, Sont deux bijoux froids où se mêlent L’or avec le fer. A te voir marcher en cadence, Belle d’abandon, On dirait un serpent qui danse Au bout d’un… Suite – Continue reading

Sept mois auparavant

  Sept mois auparavant Sept mois auparavant à ces yeux aveuglants ne rien dire. Ambres, jades, azurés, fascinants… Le destin bondit vite d’entrave en étrave, Ne plus rien faire autrement. Passé un weekend à conséquence d’intensément, Une patience au loin se ferme lentement… Devoir finir une expérience intense, Et continuer d’avancer pour, ses yeux, retrouver. Le long, le long, le long d’une fracture, Le long, le long, le long d’une blessure…( x2) Sept notes de musique consignées… Sept paroles composées pour Rimini Sept photos continuées de pieds nus… Sept refuges dans le second cercle… Le balancier de l’horloge oscille mollement.… Suite – Continue reading