Brutalisme : les Boîtes à Outils

Partager - Share

Brutalisme

à l’écoute : Trouble in love story
ComGris

Description


brutalisme - lovisoloLe capitalisme mortifère est un bricoleur extrême de l’humanité.

Méthodique, il  se doit de ranger ses outils et, pour ce faire, la verticalité semble l’agencement rêvé. Elle est à l’image de cette croissance qu’il voudrait infinie dans un espace limité.

Dans cet empilement «l’inurbanisme et l’incivilisation» sont entretenus par un conditionnement psychique et despotique encore jamais atteint.

Capital,  barbon putride, entasse ses outils selon les plans des bâtisseurs complices. Ce faisant, il empêche, entre eux, toute interaction et s’ingénie  à ce qu’ils cultivent, récoltent, payent et consomment leurs propres fruits tout en se multipliant et s’exterminant…

Le brutalisme, même le plus minéral, est une fragile poésie géométrique… Une interprétation malveillante peu le rendre complice d’un libéralisme outrancièrement sépulcral…

Deadly capitalism is a handyman of humanity, gone to extremes.

Methodical, he is duty bound to tidy up his implements, and to do this, verticalness  seems  to be the ideal  form of organisation. Like this growth, it wants to be infinite in  limited space.

In this piling up “unurbanism and uncivilisation” are preserved by a psychological  and despotic conditioning to an extent never before seen.

Capital, a putrid old fogey ,heaps up its implements in accordance with the designs of conniving builders. Thus it blocks any kind of interaction amongst them and  contrives to them cultivating,  paying for, consuming and reaping the fruits of their harvest whilst increasing in number and wiping themselves out …

However this Brutalist Architecture, even the barest, is poetry. Yet a malevolent interpretation can make it party to a excessively sepulchral liberalism…

Translated by Susan Millar

Brutalisme: Quelques réalisations ( pouvant être assimilées à ): 
Brutalist architecture : some buildings ( can be assimilated to ):

brutalisme - lovisolo brutalisme - lovisolo
Assemblée nationale du Bangladesh  à Dhaka 
Architecte Louis Isadore Kahn (1974)
Hôtel de ville de Boston
Architectes Kallmann McKinnell & Knowles (1969)
brutalisme - lovisolo
brutalisme - lovisolo
Ensemble d’immeubles deRobin Hood GardensLondres Est
Architectes Alison et Peter Smithson (1969-1972)
Bâtiments du Secrétariat du Pendjab
Architecte Le Corbusier à Chandigarh (1953)

Traduction des textes : Susan Millar. Professeur de langue anglaise.
…3
brutalisme

A propos Frank Lovisolo-Guillard

Frank Lovisolo est un réalisateur multimédia demeurant à Toulon (France).
Compositeur de musique, il s’est intéressé à l’image pour illustrer ses œuvres musicales.
Frank Lovisolo is a multimedia film-maker who lives in Toulon (France)
He is also a music composer and has always taken an interest in visual representation to illustrate his musical works.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 Commentaires

  1. Belle idée, beaux effets graphiques et, bien sûr, le bruit-se-ment du compositeur multi. Bravo l’artiss’ !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *