Charles Baudelaire: Le Revenant

Le Revenant

   
     

Le Revenant

 

Comme les anges à œil fauve,
Je reviendrai dans ton alcôve
Et vers toi glisserai sans bruit
Avec les ombres de la nuit ;

Et je te donnerai, ma brune,
Des baisers froids comme la lune
Et des caresses de serpent
Autour d’une fosse rampant.

Quand viendra le matin livide,
Tu trouveras ma place vide,
Où jusqu’au soir il fera froid.

Comme d’autres par la tendresse,
Sur ta vie et sur ta jeunesse,
Moi, je veux régner par l’effroi.

1821-1867

The Ghost

 

Like angels with wild beast’s eyes
I shall return to your bedroom
And silently glide toward you
With the shadows of the night;

And, dark beauty, I shall give you
Kisses cold as the moon
And the caresses of a snake
That crawls around a grave.

When the livid morning comes,
You’ll find my place empty,
And it will be cold there till night.

I wish to hold sway over
Your life and youth by fear,
As others do by tenderness.

Translate by William Aggeler

Ο βρυκόλακας

 

Καθώς οι δαίμονες με τ’ άγριο μάτι
θα σου ξανάρθω σιγά στο κρεβάτι
και θα γλιστρήσω κοντά σου αχνός
σαν τα φαντάσματα της νυχτός.

Ξανά θα σου δώσω μελαχρινή μου σαν
το φεγγάρι ψυχρό το φιλί μου
και χάδια τέτοια σαν του φιδιού
που σέρνεται πλάι σε τάφο νεκρού.

Και μόλις φέξει η αυγή η πελιδνή
τη θέση μου θα ’βρεις εκεί αδειανή
και κρύα ως που να ’ρθει πάλι το βράδι.

Όπως οι άλλοι μ’ αγκαλιές και χάδι,..
στη νιότη σου και στη ζωή σου εδώ
θα βασιλέψω με τη φρίκη εγώ.

(μετάφραση: Γιώργος Σημηριώτης)
 


Charles Baudelaire - Le revenant - Lovisolo - Irving Penn,  1949  Girl in Bed on the Telephone.

Irving Penn, 1949 Girl in Bed on the Telephone.

Charles Baudelaire - Le revenant - Lovisolo - Irving Penn,  1949  Girl in Bed on the Telephone.Charles Baudelaire est un poète français. Baudelaire est né à Paris le 9 avril 1821 et mort dans la même ville, rue du Dôme, dans le 16e arrondissement, le 31 août 1867 (à 46 ans).

« Dante d’une époque déchue » selon le mot de Barbey d’Aurevilly, « tourné vers le classicisme, nourri de romantisme », à la croisée entre le Parnasse et le symbolisme, chantre de la « modernité », il occupe une place considérable parmi les poètes français pour un recueil certes bref au regard de l’œuvre de son contemporain Victor Hugo (Baudelaire s’ouvrit à son éditeur de sa crainte que son volume ne ressemblât trop à une plaquette…), mais qu’il aura façonné sa vie durant : Les Fleurs du mal.

Au cœur des débats sur la fonction de la littérature de son époque, Baudelaire détache la poésie de la morale, la proclame tout entière destinée au Beau et non à la Vérité.

Charles Baudelaire - Le revenant - LovisoloComme le suggère le titre de son recueil, il a tenté de tisser des liens entre le mal et la beauté, le bonheur fugitif et l’idéal inaccessible (À une passante), la violence et la volupté (Une martyre), mais aussi entre le poète et son lecteur (« Hypocrite lecteur, mon semblable, mon frère ») et même entre les artistes à travers les âges (Les Phares)5. Outre des poèmes graves (Semper Eadem) ou scandaleux (Delphine et Hippolyte), il a exprimé la mélancolie (Mœsta et errabunda), l’horreur (Une charogne) et l’envie d’ailleurs (L’Invitation au voyage) à travers l’exotisme.

La suite >>>>>>

Le Revenant – Le Revenant -Le Revenant – Le Revenant – Le Revenant 

A propos Frank Lovisolo-Guillard

Frank Lovisolo est un réalisateur multimédia demeurant à Toulon (France). Compositeur de musique, il s’est intéressé à l’image pour illustrer ses œuvres musicales. Frank Lovisolo is a multimedia film-maker who lives in Toulon (France) He is also a music composer and has always taken an interest in visual representation to illustrate his musical works.
Lien pour marque-pages : Permaliens.

6 Commentaires

  1. J’aime beaucoup!
    Une préférence pour le serpent qui danse!
    Très beau blog Frank!
    Sébastiane

  2. philippe cougé (rudesreves)

    je découvre votre blog via celui d’hervé Pizon : quelle claque !
    je me suis permis de laisser un lien chez moi

    bravo !

  3. au fond, vaut mieux l’expressionnisme et je préférererai toujours la redondance au décalage snob, là y’a de l’énergie, et c’est l’esprit de ce texte, la vengeance du serpent…

    ( de facebook )

  4. Toute la modernité de Baudelaire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *