Virga

Virga

width=

Virga - lovisoloIllustration Musicale  (FLG – Sacem 2015) 

 

Composition de musique électroacoustique pour : des enregistrements de sons de la nature quantifiés (orages, pluie et dégringolades de rochers), quelques bruits d’instruments plus succincts qu’il n’est point utile de reconnaître, deux synthétiseurs employés comme filtres, une réverbération à convolution, un délais et d’autres traitements numériques traitant le timbre et la dynamique.  

Voir l’article : L’Orage et la lettre d’Épicure à Pythoclès

Notes : 

  • Virga - lovisoloNotation musicale – La virga est un neume élémentaire, le plus simple en notation grégorienne avec le punctum. La virga est dotée d’une queue vers le bas.

 La virga apparaît également comme note dans les nombreux neumes composés, où elle correspond toujours au sommet mélodique du neume (et le plus souvent, à un accent rythmique). [Wikipedia]

Virga - lovisoloVirga en Météorologie :

 Précipitation n’atteignant pas le sol, soit formé de cristaux de glace qui se subliment ou de gouttes liquides qui s’évaporent sous un nuage en passant dans une couche épaisse d’air non saturé. [Wikipédia]

Le terme virga ( latin (ae) : branche verte, tige, baguette et le dérivé virgule) désigne en météorologie toute forme de précipitations n’atteignant pas le sol. Selon la température, il est formé de cristaux de glace qui se subliment ou de gouttes liquides qui s’évaporent sous un nuage en passant dans une couche épaisse d’air non saturé. On peut retrouver de la virga sous tous les types de nuages donnant des précipitations, quelle que soit leur altitude.

Principe de formation

La couche externe de précipitations tombant d’un nuage dans de l’air non-saturé n’est pas en équilibre de pression partielle de vapeur d’eau avec l’air ambiant et perd graduellement des molécules. Parce que la disparition des précipitations se produit graduellement sous le nuage et de l’extérieur (non saturé) vers l’intérieur de l’axe (saturé), la zone s’étire en cône. Ce dernier prend la forme d’une virgule, d’où le nom, suite au cisaillement des vents sous le nuage et la variation de la vitesse terminale de chute selon le diamètre des gouttes ou cristaux.

Comme il faut que les précipitations tombent dans de l’air non saturé, ce phénomène se produit sous des nuages ayant une base élevée et dans des régions où l’humidité relative est faible. Plus le taux de précipitations sous le nuage est élevé, plus les deux variables doivent être importantes. Dans les régions maritimes, ceci se produit donc surtout pour des nuages de faible extension verticale plus ou moins isolés, par exemple sous de petits cumulus bourgeonnants. Dans les régions continentales, comme les Grandes Plaines d’Amérique du Nord ou le Moyen-Orient, elles sont très communes même sous les cumulonimbus.

A propos Frank Lovisolo-Guillard

Frank Lovisolo est un réalisateur multimédia demeurant à Toulon (France).
Compositeur de musique, il s’est intéressé à l’image pour illustrer ses œuvres musicales.
Frank Lovisolo is a multimedia film-maker who lives in Toulon (France)
He is also a music composer and has always taken an interest in visual representation to illustrate his musical works.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *