Semper eadem

Semper eadem

à l’écoute : Semiramis Garden
ComGris

Neptunus

[img src=http://frank-lovisolo.fr/WordPress/wp-content/flagallery/Neptunus/thumbs/thumbs_0001Neptunus.jpg]710
[img src=http://frank-lovisolo.fr/WordPress/wp-content/flagallery/Neptunus/thumbs/thumbs_0002Neptunus.jpg]490
[img src=http://frank-lovisolo.fr/WordPress/wp-content/flagallery/Neptunus/thumbs/thumbs_0003Neptunus.jpg]360
[img src=http://frank-lovisolo.fr/WordPress/wp-content/flagallery/Neptunus/thumbs/thumbs_0004Neptunus.jpg]330
[img src=http://frank-lovisolo.fr/WordPress/wp-content/flagallery/Neptunus/thumbs/thumbs_0005Neptunus.jpg]310
[img src=http://frank-lovisolo.fr/WordPress/wp-content/flagallery/Neptunus/thumbs/thumbs_0006Neptunus.jpg]290
[img src=http://frank-lovisolo.fr/WordPress/wp-content/flagallery/Neptunus/thumbs/thumbs_0007Neptunus.jpg]280
[img src=http://frank-lovisolo.fr/WordPress/wp-content/flagallery/Neptunus/thumbs/thumbs_0008Neptunus.jpg]240
[img src=http://frank-lovisolo.fr/WordPress/wp-content/flagallery/Neptunus/thumbs/thumbs_0009Neptunus.jpg]220
[img src=http://frank-lovisolo.fr/WordPress/wp-content/flagallery/Neptunus/thumbs/thumbs_0010Neptunus.jpg]210
[img src=http://frank-lovisolo.fr/WordPress/wp-content/flagallery/Neptunus/thumbs/thumbs_0011Neptunus.jpg]210
[img src=http://frank-lovisolo.fr/WordPress/wp-content/flagallery/Neptunus/thumbs/thumbs_0012Neptunus.jpg]220
[img src=http://frank-lovisolo.fr/WordPress/wp-content/flagallery/Neptunus/thumbs/thumbs_0013Neptunus.jpg]250
[img src=http://frank-lovisolo.fr/WordPress/wp-content/flagallery/Neptunus/thumbs/thumbs_0014Neptunus.jpg]140
[img src=http://frank-lovisolo.fr/WordPress/wp-content/flagallery/Neptunus/thumbs/thumbs_0015Neptunus.jpg]140
[img src=http://frank-lovisolo.fr/WordPress/wp-content/flagallery/Neptunus/thumbs/thumbs_0016Neptunus.jpg]130
[img src=http://frank-lovisolo.fr/WordPress/wp-content/flagallery/Neptunus/thumbs/thumbs_0017Neptunus.jpg]140
[img src=http://frank-lovisolo.fr/WordPress/wp-content/flagallery/Neptunus/thumbs/thumbs_0018Neptunus.jpg]140
[img src=http://frank-lovisolo.fr/WordPress/wp-content/flagallery/Neptunus/thumbs/thumbs_0019Neptunus.jpg]130
[img src=http://frank-lovisolo.fr/WordPress/wp-content/flagallery/Neptunus/thumbs/thumbs_0020Neptunus.jpg]140
[img src=http://frank-lovisolo.fr/WordPress/wp-content/flagallery/Neptunus/thumbs/thumbs_0021Neptunus.jpg]120
[img src=http://frank-lovisolo.fr/WordPress/wp-content/flagallery/Neptunus/thumbs/thumbs_0022Neptunus.jpg]130
[img src=http://frank-lovisolo.fr/WordPress/wp-content/flagallery/Neptunus/thumbs/thumbs_0023Neptunus.jpg]110
[img src=http://frank-lovisolo.fr/WordPress/wp-content/flagallery/Neptunus/thumbs/thumbs_0024Neptunus.jpg]120
[img src=http://frank-lovisolo.fr/WordPress/wp-content/flagallery/Neptunus/thumbs/thumbs_0025Neptunus.jpg]100
[img src=http://frank-lovisolo.fr/WordPress/wp-content/flagallery/Neptunus/thumbs/thumbs_0026Neptunus.jpg]110
[img src=http://frank-lovisolo.fr/WordPress/wp-content/flagallery/Neptunus/thumbs/thumbs_0027Neptunus.jpg]120

 

Semper eademSemper eadem

 

” D’où vous vient, disiez-vous, cette tristesse étrange,
Montant comme la mer sur le roc noir et nu ? ”
– Quand notre coeur a fait une fois sa vendange,
Vivre est un mal. C’est un secret de tous connu,

 

Semper eademUne douleur très simple et non mystérieuse,
Et, comme votre joie, éclatante pour tous.
Cessez donc de chercher, ô belle curieuse !
Et, bien que votre voix soit douce, taisez-vous !

 

Taisez-vous, ignorante ! âme toujours ravie !
Bouche au rire enfantin ! Plus encor que la Vie,
La Mort nous tient souvent par des liens subtils.

 

Laissez, laissez mon cœur s’enivrer d’un mensonge,
Plonger dans vos beaux yeux comme dans un beau songe,
Et sommeiller longtemps à l’ombre de vos cils !

Charles BAUDELAIRE

 

 Je ne crois pas que Baudelaire ait créé cette petite histoire pour nous distraire….

 

«Tout enfant, j’ai senti dans mon cœur deux sentiments contradictoires : l’horreur de la vie et l’extase de la vie.»

charles-baudelaire (1)Charles Baudelaire :

Poète français, né à Paris le 9 avril 1821 et mort dans la même ville, rue du Dôme, dans le 16e arrondissement, le 31 août 1867 (à 46 ans)
Baudelaire se voit reprocher son style d’écriture et le choix de ses sujets. Il n’est compris que par certains de ses pairs tels Armand Baschet, Édouard Thierry, Champfleury, Jules Barbey d’Aurevilly, Frédéric Dulamon ou André Thomas…

Cet engouement confidentiel contraste avec l’accueil hostile que lui réserve la presse. Dès la parution des Fleurs du Mal en 1857, Gustave Bourdin réagit avec virulence dans les colonnes du Figaro du  : « Il y a des moments où l’on doute de l’état mental de M. Baudelaire, il y en a où l’on n’en doute plus ; – c’est, la plupart du temps, la répétition monotone et préméditée des mêmes choses, des mêmes pensées. L’odieux y côtoie l’ignoble ; le repoussant s’y allie à l’infect… ». Cette appréciation totalement négative deviendra le jugement dominant de l’époque.

La suite >>>>>>>

A propos Frank Lovisolo-Guillard

Frank Lovisolo est un réalisateur multimédia demeurant à Toulon (France). Compositeur de musique, il s’est intéressé à l’image pour illustrer ses œuvres musicales. Frank Lovisolo is a multimedia film-maker who lives in Toulon (France) He is also a music composer and has always taken an interest in visual representation to illustrate his musical works.
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *