L’arrivée à Venise (suite) – Séquence minimaliste

ComGrisarrivée à Venise

 L'arrivée à Venise - séquence minimaliste - lovisoloL’arrivée dans un lieu est une abstraction temporelle où la raison isole des espaces concrets, inconnus pour en composer une représentation intellectuelle minimaliste, repères d’un espace cartésien où les silhouettes, les ombres nous enseignent un autre part.

L’avant : L’arrivée à Venise – Série minimaliste
 

La séquence minimaliste
 Musique minimaliste : Frank Lovisolo Bleu bird and Cage


 Minimalisme – DONALD JUDD
, DÉCLARATION PARUE DANS « ABC ART » DE BARBARA ROSE1
Art in America, octobre-novembre 1965

donald-judd-portrait - L'arrivée à Venise - séquence minimaliste - lovisolo« L’un des aspects importants de toute forme d’art est son niveau de généralisation et de spécificité ; un autre aspect important est la façon qu’a l’artiste d’atteindre à ces qualités. Les conditions de leur apparition et de leur portée doivent être crédibles. J’aimerais que mon travail soit un peu plus spécifique que l’art ne l’a été jusqu’à présent, et aussi qu’il soit plus spécifique et plus général d’une façon différente. C’est sans doute aussi l’intention d’autres artistes. Bien que j’admire le travail de quelques-uns des artistes qui m’ont précédé, je ne peux totalement croire à la généralisation qu’ils proposent. L’art antérieur est moins crédible. Au fond, en dernière analyse, je ne crois qu’en mon propre travail. Il est nécessaire de prendre donald-judd - L'arrivée à Venise - séquence minimaliste - lovisolodes positions d’ordre général, mais il est impossible, et il n’est même pas souhaitable de croire en la plupart des déclarations d’ordre général. Personne ne possède les connaissances nécessaires pour concevoir un système global auquel on puisse croire. Il est idiot d’avoir des opinions sur beaucoup de choses à propos desquelles on est censé avoir des opinions. Quant à celle sur lesquelles il est nécessaire d’avoir une opinion, cela relève surtout de la devinette. Quelques-unes de mes généralisations, comme celles que je viens d’exprimer, concernent cette situation. D’autres généralisations, et une grande partie de ma spécificité, sont une façon d’affirmer des intérêts qui me sont propres ou qui relèvent du domaine public. »

Source [Centre Pompidou] –  (Untitled (1991), Israel Museum, Jerusalem )
1Barbara Rose (né en 1938) est une américain  historienne et critique d’art.
 

ArrivéeVeniseAffiche

A propos Frank Lovisolo-Guillard

Frank Lovisolo est un réalisateur multimédia demeurant à Toulon (France). Compositeur de musique, il s’est intéressé à l’image pour illustrer ses œuvres musicales. Frank Lovisolo is a multimedia film-maker who lives in Toulon (France) He is also a music composer and has always taken an interest in visual representation to illustrate his musical works.
Lien pour marque-pages : Permaliens.

2 Commentaires

  1. L’arrivée à Venise.
    Traverser la lagune où le brouillard opaque règne et atteindre la Sérénissime guidé par les « Bricole » et les « Paline » en robinier. Avec les « Dame » ils viennent strier cet espace temps lisse.
    Le geste minimal on le retrouve aussi dans la musique. Juste le piano qui ainsi préparé devient microtonal. C’est parti pour 4’33 (de musique) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *