EnVraC35: Accumulation photographique avec Wilhelm von Gloeden

Wilhelm von Gloeden

Musique : Il volcano Solfatare accumulation
Pérégrinations Photographiques, avec le Baron Wilhelm von Gloeden,
où une accumulation n’est jamais ouvertement répétitive.


    Quelques à-propos photographiques au collodion humide    

Baron Wilhelm von Gloeden

 

Wilhelm-von-Gloeden

Le baron Wilhelm von Gloeden, né le 16 septembre 1856 à Wismar et mort le 16 février 1931 à Taormine, est un photographe allemand. Jusque là tout est assez classique encore que sa disparition en Sicile pourrait paraître pour le moins singulière.

C‘est en 1878 qu’il se rend en Sicile, à Taormine sur conseil médical. Notre homme était atteint de tuberculose (phtisie ou  consomption des termes désignant cette maladie) et la cure, à cette époque, était le soleil. C’est vrai que le choix entre le sanatorium et Taormina est du plus difficile !

Otto Geleng: Une vue de Taormina avec l'Etna en fond

Otto Geleng: Une vue de Taormina avec l’Etna en fond

C’est le peintre Otto Geleng qui lui a parlé de ce lieu qu’il lui décrit comme splendide et féerique. Otto Geleng vivait déjà à Taormina.

j’ai déjà écrit le nom de la ville en Français et ça m’agace un peu, le son est moins riant.
Donc «a» au lieu de «e» !

Conséquemment, c’est essentiellement en Sicile, à Taormina, que le baron s’est spécialisé dans la photographie de nus masculins et, on aurait pu s’en douter, contexte aidant, des épreuves avec des mises en scène plus qu’antiques.

J’ai un peu de mal à imaginer les siciliens se prêter au jeu de la photographie érotique, surtout à cette époque très marquée par une chrétienté qui a beaucoup de mal avec le corps.  Mais on ne sait pas tout…
De nos jours avec l’internet pornographique on peut tout voir sans difficulté ni harmonie des cheveux aux ongles des pieds en passant par l’estomac! Bien ou mal l’avenir nous le dira. Simplement bien des mystères et les frissons de leurs découvertes ont disparu laissant place à une «esthétique» du corps jetable et de son utilisation plus que douteuse…
foto Miniere di zolfo. Sicilia 1925

foto Miniere di zolfo. Sicilia 1925

Wilhelm von Gloeden - Bambine di Capri

Bambine di Capri ( ≅ 1880)


Les seules photographies de nus que j’ai déjà eu l’occasion de voir, relatant la Sicile, sont celles des mineurs du souffre qui, certainement à cause de la chaleur insupportable de la mine, travaillaient nus.
Vous vous doutez bien qu’il ne s’agit pas des mêmes mineurs !
Les photographies d’éphèbes en scénettes hellénistiques du baron Wilhelm von GloedenCes dégageaient tant d’érotisme pour l’époque que la réputation du Baron n’a eu aucun mal à quitter l’île salvatrice pour conquérir un continent puis une autre Ile: La Gran Bretagna, come lo si dice in italiano .

«The Studio», magazine britannique fondé en 1893, reproduisit la même année, en avril, une série de ces

nus. le magazine était certainement lu par le roi d’Angleterre Édouard VII, qui, dit-on, popularisa le nudisme du moins en fit l’éloge; dires à vérifier : Sacré Edouard. On pourrait, pour pouffer un peu, l’imaginer dans le plus simple appareil au milieu du Palais de Westminster la couronne sur le chef et sceptre à la main causant avec Alexandra de l’Entente cordiale avec la France en 1904!!!

Conséquemment, la renommée grandissante,  Wilhelm reçoit les commandes de célébrités :  Anatole FranceGabriele D’AnnunzioOscar WildeMarcel ProustRichard Strauss, mais aussi le Kaiser le Kronprinz Guillaume II et même le roi du Siam. Source

Il sera publié et exposé maintes fois. Ça peut surprendre pour l’époque mais cette tolérance se justifie par cet engouement pour l’héritage culturel de la Grèce et de la Rome antique.
Le plus tragique est qu’entre 1933 et 1936 les clichés sont saisis par les fascistes, une saloperie toujours présente en Europe, qui  en détruisent approximativement soixante pour cent.
Le Baron repose avec sa demi-soeur Sofia Raab au cimetière de Taormina depuis 1931.
 
Les éphèbes

Numero di catalogo: 179

Hypnos Taormina 1900

Hypnos Taormina 1900

Numero di catalogo: 965

Numero di catalogo: 872

En fond le Vésuve ( Naples )

Jeunes Siciliens
 

Jeunes Siciliens

 

Taormina Sweethearts – 1895

Paysage
 
Wilhelm von Gloeden

Vue du Théâtre De Taormina vers 1900

Vue du Théâtre en 2014


Syracuse: Latomia dei cordari (Orecchio di Dionisio) 1903

 
Le Catalogue

https://commons.wikimedia.org/wiki/Catalogue_of_Wilhelm_von_Gloeden%27s_pictures

Une biographie en Italien avec traduction en français par Google ( on comprend 🙂 )

http://frank-lovisolo.fr/pdf/Wilhelm-von-Gloeden-Biographie-Vincenzo-Circosta%20.pdf

Pages ( 1 sur 8 ): 1 23 ... 8Suivant »
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Un Commentaire

  1. Jenny Quadri Guillard

    Excellente illustration de la Sicile à cette époque

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.