Voyage en Crâne inconnu – Musique concrète

Musique concrète

   
ComGris
Voyage en crâne inconnu - Musique concrète
Musique concrète illustrant la vidéo (en cours d’élaboration) du même nom.

 

Il s’agit du remanient des sons enregistrés de deux compositions déjà existantes : 
 
C’est une composition pour
  • Des sons de la nature,
  • Deux Synthétiseurs,
  • Un piano,
  • Des Grelots de toutes tailles,
  • Un Dissipateur Thermique, 
  • Quelques effets choisis.
  • Le tout dans un support numérique…

…………….

Musique concrète

…………….

Musique concrète

…………….

 

A propos de la musique concrète ( s’il faut vraiment un qualificatif )

 

La musique concrète est un art acousmatique – genre musical permis par les techniques électroacoustiques (de l’enregistrement des sons, quels qu’ils soient, jusqu’à leur écoute via les haut-parleurs, sans lesquels cet art ne serait pas).
IMG_2142

Ses fondations théoriques et esthétiques ont été développées en France par Pierre Schaeffer dans les années 1940 pour la démarche concrète et l’écoute acousmatique, puis par François Bayle vers 1973 pour sa compréhension en tant que musique acousmatique.

Michel Chion, dans de nombreux livres et essais, continue aujourd’hui à défendre le terme premier de musique concrète comme art des sons fixés insistant sur la dépendance foncière de ce genre musical au phénomène de l’enregistrement et à l’écoute via des haut-parleurs, tandis que Denis Dufour, conscient de la nécessité d’élargir le champ des créations issues d’une réalisation élaborée dans le studio de composition, fixée sur support audio et livrées à l’écoute sur haut-parleurs, regroupe l’ensemble de ces pratiques dans ce qu’il nomme dès 1982 « art acousmatique ».

Ce genre musical riche de styles divers se développera dans les pays francophones (France, Belgique, Québec), ainsi qu’au Royaume-Uni et ailleurs en Europe, Amérique latine, au Japon…

De façon plus large, « l’électroacoustique recouvre l’ensemble des genres musicaux faisant usage de l’électricité dans la conception et la réalisation des œuvres. Ainsi sont électroacoustiques les œuvres permises par l’existence du support du son enregistré (art acousmatique), les œuvres pour instruments ou corps sonores amplifiés (à condition que cette amplification intervienne de manière décisive dans l’esthétique et les choix de composition), les œuvres mixtes (mêlant instruments et pistes sonores diffusées via un support), les œuvres live electroniques (pour synthétiseurs en direct, instruments acoustiques avec dispositif de transformation électronique ou numérique en temps réel), les installations sonores interactives, etc.».

Source & suite  >>>>>>>

A propos Frank Lovisolo-Guillard

Frank Lovisolo est un réalisateur multimédia demeurant à Toulon (France).
Compositeur de musique, il s’est intéressé à l’image pour illustrer ses œuvres musicales.
Frank Lovisolo is a multimedia film-maker who lives in Toulon (France)
He is also a music composer and has always taken an interest in visual representation to illustrate his musical works.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *