Trois Natures Mortes

Natures Mortes Des bruits sculptés aujourd’hui méconnaissables. On entend vaguement quelques sons, l’éclat d’un cor par-ci, l’ombre d’une cloche par-là, mais j’aimerais qu’il soit bien difficile, sinon impossible, de reconstituer les objets, ici, métamorphosés pour toujours… Nature Morte I …   Composition basée sur l’enregistrement de mon environnement[1] sonore traité «numériquement», ce terme trop souvent galvaudé est à la mode. Certains, soucieux de perpétuer l’ignorance pour un pouvoir dérisoire, aimeraient se l’approprier en perpétuant un ésotérisme numéral! Ce «numérique» n’est que bases de données dont on ne joue point d’un plectre mais d’algorithmes joliment montrés. Laissons les mystères «numériques» aux marchands, prêtres, politiques et leurs thuriféraires puis, derechef, tâchons de … Suite – Continue reading

Nature Morte II – Aviff Cannes 2014

Nature Morte Courbes, ombres, lignes, couleurs, les objets du quotidien furent prétexte à cet exercice plastique…   … Les objets d’une nature morte   La photographie et la vidéo, son active continuation numérique, servent un champ d’expérimentation qui se réapproprie ces objets pour mieux les détourner et leur donner une charge spirituelle et lyrique. Ils sont les mots d’une autre poésie et deviennent les signifiants ou les insignifiants d’une réalité. Leurs forces résident dans leurs pouvoirs d’induction d’une méditation abstraite. Ce ne sont plus les utilitaires du quotidien, ils deviennent les indicateurs d’une poésie multidirectionnelle dans cet espace du sensible … Suite – Continue reading

Exposition Charlie Jazz Festival 2014

Je remercie le «Charlie Jazz Festival» de soutenir mon travail de création en m’accueillant depuis quelques années au sein de cet événement. Progamme 2014 Charlie Jazz Festival . La relation pragmatique Guest : Ingrid Tedeschi L’idée de ce texte et de la vidéo m’est venue en écoutant la composition musicale Mr Larsen’s lives de Frank Lovisolo, composée uniquement d’effets Larsen, son généré par une rétroaction acoustique. J’y ai alors vu une analogie entre le feedback du Larsen et celui de la communication verbale et en particulier de la relation pragmatique. Cette dernière est une relation circulaire, réflexive qui va de l’humain à l’humain, … Suite – Continue reading

COTE Marseille Provence : L’article de mai 2013

Cote Marseille Provence       DIRECTRICE Dominique Juan Article Remy Kartenian Cote Marseille Provence  – Page 50 Ses vidéos, loin de toute narration classique, convoquent la photographie, alliée à des séquences en mouvement, et sont toujours accompagnées de créations sonores originales. En 2012, avec sa vidéo Argonauts, il a été sélectionné durant le Festival de Cannes pour AVIFF, festival dédié à la vidéo d’artiste. Un nom pareil nous conduit forcément au voyage ou, mieux, au périple, dans un dédale d’images manipulées et installe une véritable dialectique entre le son et l’image. Avec son prochain film, Hubris, il nous emporte vers … Suite – Continue reading

Argonautes III – Composition Musicale

ArgonautesIII

Argonautes Argonautes III est le prolongement de deux compositions Argonautes I et II. Cette composition illustre aussi une vidéo. ( Voir la Page )  Il s’agit d’un périple éclaté, pluriel, sans unité, sans référence. Quitter un lieu pour aller vers un autre même lieu. C’est un voyage immobile, une désorientation, un processus de transformation. On le comprend, on l’entend, de différentes façons l’œuvre adviendra peut-être… Argonautes I est la musique qui accompagne «De la légèreté des pieds» le texte d’Emmanuelle Grangé.   « Je me disais en arrivant pieds nus dans la clairière, il faut être gonflé et sans vergogne … Suite – Continue reading

Argonauts (Vidéo)

argonauts Il s’agit d’un périple éclaté, pluriel, sans unité, sans référence. Quitter un lieu pour aller vers un autre même lieu. C’est un voyage immobile, une désorientation, un processus de transformation.On le comprend, on l’entend, de différentes façons l’œuvre adviendra peut-être…   Festival Tina-B TINA B. ON THE ROAD As TINA B. floats through the world of fantasy, she encounters unusual ideas that she can’t resist and she simply picks them up and works with them. Atypical venues, unusual conditions and shocking content; TINA B. transcends the boundaries between spaces, disciplines, cultures, opinions, and their concepts. http://www.tina-b.eu/en/stranka-tina-b-on-the-road-75 http://www.tina-b.eu/en/soubor-tina-b-2012-128-.pdf   19 October … Suite – Continue reading