Mais aussi en Couleurs…

macrophotographie

à l’écoute : Pasithea Cale
ComGris
La suite alogique de l’article «Peut-être qu’en Noir & blanc…» où l’on ne change pas de teinte aussi simplement.
Tous les clichés ne se prêtent pas aussi docilement à cette métamorphose.
Certains ne seront pas dans cette série, remplacés par d’autres davantage idoines aux teintes versicolores.

Description
Traitement de l’image : Adobe Lightroom

Bref rappel historique et coloré à la mémoire de Louis Ducos de Hauron précurseur dans l’ombre des frères Lumière.

Louis Ducos de Hauron
Vue d’Agen, 1874-1876

Le procédé de l’autochrome a été mis au point par Auguste et Louis Lumière, les pères du cinématographe.
C’est le 17 décembre 1903 qu’ils ont officiellement fait breveter leur invention qui permettait d’obtenir, pour la toute première fois, des photographies en couleur.

Les deux Lyonnais sont les derniers maillons d’une longue quête de la couleur dont certains font remonter les origines au dernier quart du XVIIe siècle, lorsque Isaac Newton découvrit la composition de la lumière blanche.

Un siècle plus tard, au milieu des années 1870, c’est le Français Louis Ducos de Hauron qui fixe une image couleur en assemblant et en superposant trois images monochromes. Une découverte qui ne dépassera toutefois pas le stade de l’expérimentation. 
La lecture de la biographie de Mr Ducos de Hauron est plus qu’intéressante. On y rencontre entre autres Camille Saint-Saëns.
Louis Arthur Ducos du Hauron

Louis Arthur Ducos du Hauron
( 1837 – 1920 )

 

Auguste Lumière (1862-1954)
Louis Lumière (1864-1948). Les frères Lumière.

«L’expérience des peintres m’a enseigné qu’un mélange, en proportion convenable, de rouge, de jaune et de bleu produit à peu près toutes les couleurs».
 Louis Arthur Ducos du Hauron

Textes choisis  

La photographie des couleurs et les découvertes de Louis Ducos du Hauron

Emile_GautierAuteur : Ducos du Hauron, Alcide (1830-1909)
Auteur secondaire : Gautier, Émile (1852-1937)
Paris : A.L. Guyot, éditeur, [1898?] 

 


Georges Tholin : Les inventions de Mr Louis Ducos
Revue de l’Agenais et des anciennes provinces du Sud-Ouest 1918
Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France
 


macrophotographie macrophotographie macrophotographie macrophotographie macrophotographie macrophotographie macrophotographie macrophotographie macrophotographie

A propos Frank Lovisolo-Guillard

Frank Lovisolo est un réalisateur multimédia demeurant à Toulon (France).
Compositeur de musique, il s’est intéressé à l’image pour illustrer ses œuvres musicales.
Frank Lovisolo is a multimedia film-maker who lives in Toulon (France)
He is also a music composer and has always taken an interest in visual representation to illustrate his musical works.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

3 Commentaires

  1. Tu nous en montres de ces beautés fleuries, de ces tissages subtils, de ces savants sachant et inventant. Sans parler de tes notes (je pense, tu me fais penser à Ian Garbarek – pô pô pô…). À plus !

  2. Combien de chercheurs, d’inventeurs, de précurseurs sont tombés dans l’oubli. Cela me donne à penser à certains médecins actuels qui renoncent à leur titre de docteur pour pouvoir, en dépit du conseil de l’ordre, exercer leur talent. Quelques noms : Julien Drouin – Jean-Pierre Maschi -Henri Pradal …. et d’autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *