Hommage à Jackson Pollock

Partager - Share

jackson pollock

Etudes musicales pour deux chorégraphies en hommage à Jackson Pollock

The She Wolf

Easter and the Totem

jackson pollock -the-she-wolf-1943

The she wolf – Jackson Pollock 1943

Détail d’une oeuvre

Jackson Pollock  - Easter and the totem

Easter and the totem – Jackson Pollock

jackson-pollock (1)Jackson Pollock,

né le à Cody dans le Wyoming et mort le , à Springs dans l’État de New York, est un peintre américain de l’expressionnisme abstrait, mondialement connu de son vivant.

Jackson Pollock a réalisé plus de 700 œuvres, peintures achevées, essais peints ou sculptés et dessins ainsi que quelques gravures. Pollock a eu une influence déterminante sur le cours de l’art contemporain. La pratique du all-over ainsi que le « dripping », qu’il a beaucoup employé de 1947 à 1950, l’ont rendu célèbre grâce aux photos et aux films de Hans Namuth, réalisés plus ou moins dans le feu de l’action. Cette reconnaissance, tardive après toute une vie dans la gêne, a coïncidé avec l’émergence de New York comme nouvelle capitale mondiale de la culture, peu après la Seconde Guerre mondiale entre 1948 et 1950. Pollock fut le premier de la troisième vague d’artistes abstraits américains à être enfin reconnu, le premier à « briser la glace » (selon l’expression de Willem de Kooning), en ouvrant un passage dans le milieu des collectionneurs aux autres artistes de l’école de New York.

En 1945, Pollock épousa l’artiste peintre Lee Krasner qui a eu une influence décisive sur sa carrière et sur la valorisation de son œuvre….

La suite sur Wikipédia et le site de Jackon Pollock

 jackson_pollock_in_action« Je ne tends pratiquement jamais ma toile avant de peindre. Je préfère clouer ma toile non tendue au mur ou au sol. J’ai besoin de la résistance d’une surface dure. Au sol je suis plus à l’aise. Je me sens plus 
proche du tableau, j’en fais davantage partie; car de cette façon, je peux marcher tout autour, travailler à partir des quatre côtés et être littéralement dans le tableau. C’est une méthode semblable à celle des peintres Indiens de l’Ouest qui travaillent sur le sable. »
« Quand je suis dans mon tableau, je ne suis pas conscient de ce que je fais. C’est seulement après une espèce de temps de prise de connaissance que je vois ce que j’ai voulu faire. Je n’ai pas peur d’effectuer des changements, de détruire l’image, etc., parce qu’un tableau a sa vie propre. J’essaie de la laisser émerger. C’est seulement quand je perds le contact avec le tableau que le résultat est chaotique. Autrement, il y a harmonie totale, échange facile, et le tableau est réussi » 
 
 

A propos Frank Lovisolo-Guillard

Frank Lovisolo est un réalisateur multimédia demeurant à Toulon (France).
Compositeur de musique, il s’est intéressé à l’image pour illustrer ses œuvres musicales.
Frank Lovisolo is a multimedia film-maker who lives in Toulon (France)
He is also a music composer and has always taken an interest in visual representation to illustrate his musical works.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *