Blanc – Essai sur les catastrophes humanitaires

Partager - Share
ComGris

Catastrophes humanitaires“Le principe essentiel du totalitarisme est de faire des lois auxquelles il est impossible d’obéir. La tyrannie qui en résulte est encore plus accablante si elle peut être mise en œuvre par une caste ou un parti privilégié qui traque la faute avec un grand zèle.” [ Christopher Hitchens – Dieu n’est pas grand ]

Suite à lecture de trois ouvrages présentés plus bas, j’ai voulu replacer en tête de mon « blog » cette vidéo expérimentale crée quelques années plus tôt.

Une réponse illustrative dédiée aux deux auteurs…

« Dixi et salvavi animam meam* »

 catastrophes humanitaires

 

Catastrophes humanitaires

Résumé

– Jacques Attali raconte ici l’incroyable histoire des cinquante prochaines années telle qu’on peut l’imaginer à partir de tout ce que l’on sait de l’histoire et de la science. Il dévoile la façon dont évolueront les rapports entre les nations et comment les bouleversements démographiques, les mouvements de population, les mutations du travail, les nouvelles formes du marché, le terrorisme, la violence, les changements climatiques, l’emprise croissante du religieux viendront chahuter notre quotidien. Il révèle aussi comment des progrès techniques stupéfiants bouleverseront le travail, le loisir, l’éducation, la santé, les cultures et les systèmes politiques ; comment des moeurs aujourd’hui considérées comme scandaleuses seront un jour admises. Il montre enfin qu’il serait possible d’aller vers l’abondance, d’éliminer la pauvreté, de faire profiter chacun équitablement des bienfaits de la technologie et de l’imagination marchande, de préserver la liberté de ses propres excès comme de ses ennemis, de laisser aux générations à venir un environnement mieux protégé, de faire naître, à partir de toutes les sagesses du monde, de nouvelles façons de vivre et de créer ensemble.

http://www.attali.com/

Résumé

– La thèse centrale de ce vaste essai pourrait être ainsi résumée: le dérèglement du monde tient moins à la ‘guerre des civilisations’ qu’à l’épuisement simultané des civilisations, l’humanité ayant atteint en quelque sorte son ‘seuil d’incompétence morale’. A l’âge des clivages idéologiques qui suscitaient le débat succède celui des clivages identitaires, où il n’y a plus de débat. Islam et Occident : les deux discours ont leur cohérence théorique, mais chacun, dans la pratique, trahit ses propres idéaux. L’Occident est infidèle à ses propres valeurs, ce qui la disqualifie auprès des peuples qu’il prétend acculturer à la démocratie. Le monde arabo-musulman n’a plus ni la légitimité généalogique ni la légitimité patriotique autour desquelles il s’était historiquement structuré. Vivant dans l’humiliation et la nostalgie régressive de son ‘Age d’or’, l’ère des islamismes ayant succédé à l’ère des nationalismes, il se trouve condamné à une fuite en avant dans le radicalisme. Ces ‘dérèglements symétriques’ ne sont qu’un des éléments d’un dérèglement planétaire plus global qui exige que l’humanité se rassemble pour faire face à des urgences qui, à l’exemple des perturbations climatiques, menacent tous les peuples. Et si la Préhistoire de l’humanité prenait fin sous nos yeux, ouvrant dans les convulsions le grand chapitre d’une nouvelle Histoire de l’homme qui commence ?

http://amin.maalouf.free.fr/maalouf/
 
.

Avec un mélange jubilatoire d’érudition et d’humour, s’appuyant sur une argumentation rigoureuse et une parfaite connaissance des textes sacrés, il nous livre un pamphlet intelligent et incisif.

Que l’on soit fidèle croyant, fervent agnostique ou indécis, cet ouvrage soulève le débat et fait souffler un vent de liberté de pensée et de paroles.

Christopher Hitchens, journaliste et polémiste d’exception, lance un pavé dans la mare : la religion empoisonne tout.

Elle se mêle de sexe, contrôle nos assiettes, diabolise la science, se fait complice de l’ignorance et de l’obscurantisme.

Source de haine, de tyrannie et de guerres, elle met notre monde en danger.

A la fin du dernier livre de Karl Marx, 

Critique du programme de Gothase trouve cette phrase («J’ai dit et j’ai sauvé mon âme»)

 

A propos Frank Lovisolo-Guillard

Frank Lovisolo est un réalisateur multimédia demeurant à Toulon (France).
Compositeur de musique, il s’est intéressé à l’image pour illustrer ses œuvres musicales.
Frank Lovisolo is a multimedia film-maker who lives in Toulon (France)
He is also a music composer and has always taken an interest in visual representation to illustrate his musical works.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

4 Commentaires

  1. La fluidité semble telle qu’on ne saurait déceler la primauté du son ou de la lumière. D’où, peut-être, ce faux problème “de la poule ou de l’oeuf”, et plutôt la question qui couvre le livre de Maalouf : qui a cassé l’oeuf ? Cet oeuf comme le paradis à-venir d’Attali…

  2. Hello. remarkable job. I did not anticipate this. This is a fantastic story. Thanks!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *